Auchan – Alibaba : alliance en Chine à la croisée du commerce physique et du digital

E-commerceMarketing
alibaba-auchan

Auchan et le conglomérat taïwanais Ruentex accueillent Alibaba au capital de leur coentreprise Sun Art Retail Group, exploitante d’hypermarchés en Chine.

Après une semaine de suspension, la cotation a repris, ce lundi 20 novembre 2017 à la Bourse de Hong Kong, pour Sun Art Retail Group.

La coentreprise née en 2000 sous l’impulsion du distributeur français Auchan et du conglomérat taïwanais Ruentex accueille à son capital le groupe Alibaba.

Dans le cadre de cette « alliance stratégique » placée sous le signe de l’union des expertises dans le commerce physique et digital, Alibaba met près de 3 milliards de dollars sur la table.

Ce qui lui permet d’acquérir, essentiellement via sa branche Taobao (qui exploite la place de marché du même nom), 36,16 % de Sun Art, en rachetant des parts à Ruentex.

Auchan Retail renforce également sa participation – à 36,18 % – et continuera de consolider, dans ses résultats financiers, l’activité de Sun Art*, considéré comme le premier opérateur d’hypermarchés en Chine avec près de 12 millions de mètres carrés de surface commerciale sous les enseignes Auchan et RT-Mart.

L’ensemble de ces magasins pourront avoir accès à la plate-forme e-commerce d’Alibaba, qui réalisera aussi des intégrations au niveau des systèmes de caisse… tout en bénéficiant de données qui lui permettront de mieux appréhender un marché chinois de la distribution alimentaire estimé à un demi-milliard de dollars (Sun Art en détiendrait 8,2 %, selon Kantar Worldpanel).

Au carrefour avec Auchan

Le groupe marchand chinois franchit là une étape supplémentaire dans son plan d’action « New Retail », qui vise à multiplier les passerelles avec le commerce physique.

L’initiative s’est déjà traduite par la création d’une plate-forme associant marketing et logistique pour les marchands, par l’entrée au capital de plusieurs acteurs du retail (dernièrement, Linanhua Supermarket) ou encore par le lancement de la marque Hema, qui associe une app mobile à des épiceries dotées de cafétérias.

Alibaba a réaffirmé ses ambitions de convergence avec le commerce physique la semaine passée, à l’heure de faire le bilan de son Global Shopping Festival, dont l’édition 2017, organisée le 11 novembre, a drainé un cumul de ventes de plus de 25 milliards de dollars.

On surveillera l’éventuelle ouverture, au printemps prochain sous le nom « More Mall », d’un premier centre commercial, sur 40 km ², près du siège social du groupe, à Hangzhou, dans l’est de la Chine.

* Sun Art affiche, sur son exercice 2016, un chiffre d’affaires d’environ 15 milliards de dollars, pour un bénéfice net d’environ 400 millions de dollars. Avec sa plate-forme Feiniu lancée en 2014, le groupe a pris du retard sur le segment e-commerce face à des rivaux comme Wal-Mart Stores et China Resources, note Reuters.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur