Audience Internet : ComScore France veut mesurer l’impact du ‘search’

Mobilité

L’entreprise américaine de mesure d’audience Internet veut mesurer l’impact
des acteurs de la recherche en ligne en France avec son outil qSearch 2.0. Voire
plus…

Comment mesurer l’activité de la recherche en ligne, qui constitue l’un des services les plus populaires sur Internet ? ComScore propose une solution à travers qSearch 2.0, un outil de mesure d’audience qui permet d’établir un classement des 50 propriétés (ensemble de sites Internet rattachés à une même marque) qui génèrent le plus de recherches en ligne.

La société américaine spécialisée dans la mesure sur Internet vient d’importer ce concept en France pour établir un premier baromètre, en partenariat avec la branche française de l’Interactive Advertising Bureau (IAB). Dans l’esprit de Delphine Gatignol, responsable du développement France de ComScore Europe, la notion de “search” se définit comme une action faite par un utilisateur qui donne accès à une page de résultats sous différentes formes (texte, vidéo, fiches produits, itinéraires?).

Pour établir son premier baromètre qSearch 2.0 dans l’Hexagone (fondé à partir des données recueillies auprès de ses 20 000 internautes inscrits dans son panel France), ComScore a scruté le mois de juillet 2007 : 2,4 milliards de recherches (+15,2% par rapport à janvier 2007) et 3,4 milliards de pages de résultats de requêtes consultées. Soit une moyenne de 1,4 page vue par requête.

Google, roi du search

Difficile d’être surpris. En termes de parts de marché d’audience, Google s’impose dans la recherche sur Internet en France en affichant un score est 82,8% sur le mois de juillet. Le deuxième est déjà bien loin derrière : Yahoo enregistre une part de marché de 3,8% mais il est talonné par Microsoft (3,4%). Par rapport à d’autres marchés, Google est vraiment plébiscité en France. Aux Etats-Unis, qSearch crédite le moteur leader d’une part de 48,3% tandis qu’au Royaume Uni, il fédère 74,4% des recherches.

“Il faut considérer ces premières informations sur le marché français comme des données de cadrage”,
déclare Jérôme de Labriffe, Président d’IAB France, qui a participé à la conférence de presse organisée par ComScore France vendredi 21 septembre. Les données qSearch devraient être rafraîchies tous les trois mois.

Mais attention, ces éléments donnent une idée du dynamisme du marché de la recherche en ligne en France mais ne reflètent pas l’activité du “search marketing“. Aucune corrélation n’est possible avec les statistiques fournies. Du moins pas en l’état actuel. Car l’IAB voudrait bien connaître les dessous de l’activité “e-pub” réalisé à travers les liens sponsorisés.

Search marketing : +40% d’e-Pub en France

Jérôme de Labriffe a déjà une petite idée “au doigt mouillé”. Le porte-parole de l’IAB France estime que le search business représente en France 40% en plus de l’activité traditionnelle e-pub (bannières?).

Au premier semestre 2007, la section hexagonale de l’IAB a recensé un volume d’investissement net de 1,4 milliard d’euros. Le search marketing représenterait donc un pactole supplémentaire de 560 millions d’euros. 20 000 annonceurs seraient présents sur ce segment e-pub, contre 1 540 annonceurs pour l’affichage classique (display).

En soutenant l’initiative qSearch de ComScore, l’IAB France voudrait inciter les acteurs influents dans le search marketing comme Google, Yahoo et MSN à se montrer plus transparent sur le chiffre d’affaires généré. C’est malin mais la partie sera rude.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur