Audio et vidéo : Apple tous azimuts

Mobilité

Steve Jobs a dévoilé trois applications aux effets dévastateurs : iTune, iDVD et DVD Studio Pro. Trois logiciels qui font entrer Apple de plain-pied dans le monde du CD et du DVD (ré)inscriptible. Si tous les Macs ne sont pas encore équipés pour en profiter, cette proposition est un coup de maître, qui efface les errements passés…

Steve Jobs, en dévoilant plusieurs solutions destinées à graver des CD ou des DVD directement chez soi, a pris l’industrie toute entière à contre-pied : il confirme l’engagement d’Apple dans le monde de la vidéo et l’inscrit résolument dans celui de l’audio. Les analystes les plus retors conviendront qu’il n’y a plus aucune raison de se retenir de passer au Mac : la plate-forme devient, d’un coup, une des offres les plus complètes en matière d’audio et surtout de vidéo.

DVD Studio Pro et sa version grand public iDVD sont typiquement ce qui manquait au Mac pour en faire une plate-forme complète de référence en ce qui concerne le montage et l’édition vidéo, des prises de vues au DVD utilisable dans un lecteur de salon. La solution pour néophyte, iDVD, arrive sans doute un peu tôt : ce logiciel, qui est en mesure de graver des DVD-R plus de 12 fois plus rapidement que les solutions disponibles aujourd’hui sur le marché (selon les estimations d’Apple), en utilisant les fonctionnalités du processeur G4, ne peut pas être employé ailleurs que sur le nouveau PowerMac G4 à 733 MHz, équipé du graveur associé. On trouve le logiciel aussi préinstallé sur les autres PowerMac G4 auxquels il faudra donc ajouter le graveur adéquat. Clairement, la solution n’est donc pas grand public… Et il ne s’agit pas non plus d’une vrai solution professionnelle. Celle-ci serait plutôt l’autre version du logiciel, beaucoup plus puissante, DVD Studio Pro.

Le DVD de A à Z

Ces applications sont en mesure de convertir les travaux réalisés sous iMovie ou Final Cut Pro, vers le format requis pour une gravure sur DVD. Si iDVD permet de graver sur DVD-R du Mpeg-2 utilisable sur un lecteur DVD de salon, DVD Studio Pro autorise l’encodage vidéo, des tâches complexes d’édition, la visualisation du produit fini en temps réel, le multiplexage sur 99 pistes vidéo en plusieurs langues, et le stockage de l’ensemble au choix sur CD-R, cartouche DLT ou DVD-RAM. Il s’agit bien du chaînon manquant de la vidéo : désormais, pros comme néophytes n’ont plus aucune raison de se passer de la qualité DVD. Reste que pour les débutants, il faudra attendre de disposer des machines équipées. Si iDVD est fourni en standard, DVD Studio Pro est vendu, lui, à près de 7 000 francs.

iTune constitue l’autre partie du chaînon manquant : il fait entrer Apple de plain-pied dans le monde de l’audio, un monde que la firme avait superbement ignoré en l’an 2000. Elle avait d’ailleurs admis son erreur en fin d’année. En deux mois, Cupertino passe de mauvais élève de la classe à une position beaucoup plus enviable. Le logiciel permet d’importer des morceaux, depuis un CD, ou indifféremment depuis le Web, par exemple de l’une des radios disponibles en ligne ; de réaliser l’encodage MP3, de gérer toute une liste de morceaux, et d’en transférer tout ou partie vers un baladeur MP3 ou de graver un CD-R ou RW. Le tout sans logiciel additionnel et pour? rien ! Le logiciel est à télécharger directement depuis le site d’Apple, gratuitement. Pour le moment, il est utilisable sous MacOS 9 uniquement.

Pour en savoir plus :

* iTunes

* iDVD


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur