Audioconférence : Voxeet complète son tour d’amorçage

EntrepriseLevées de fondsStart-up
voxeet-levee-fonds
3 0

Dans le cadre d’une extension de son tour d’amorçage, la start-up girondine Voxeet (solutions d’audioconférence haute qualité) lève 1,5 million d’euros.

Ajouter des fonctionnalités à sa solution de conférence audio haute qualité, la développer à l’international avec un focus sur l’Asie et envisager des partenariats pour l’intégration avec des services tiers : tels sont les principaux objectifs de Voxeet après sa dernière levée de fonds.

Techniquement parlant, la start-up domiciliée en région bordelaise – anciennement à Mérignac ; aujourd’hui à Pessac – n’a pas bouclé un nouveau tour de table. Il s’agit en fait d’une extension de sa levée d’amorçage annoncée début 2014*.

Partech Ventures et Aquiti Gestion (ACI) remettent d’ailleurs au pot dans le cadre de cette opération chiffrée à 1,5 million d’euros et emmenée par LDV Partners. Le fonds de capital-investissement basé dans la Silicon Valley amène avec lui des business angels de renom tels que Susan Xu, cofondatrice de WebEx et qui fut l’une des premières à mettre ses billes dans Skype.

Voxeet est aujourd’hui établi entre la France et les États-Unis, où son CEO et cofondateur Stéphane Giraudie a passé de nombreuses années, fondant notamment Papilia, un éditeur de logiciels de communication destinés aux organisations à but non lucratif.

Son associé se nomme Benoit Sénard. Il est le cofondateur d’Innovantic, ce fournisseur girondin de services informatiques dont Voxeet a essaimé, soutenu à hauteur de plus de 200 000 euros (auxquels s’étaient ajoutés environ 150 000 euros d’aides publiques).

En standard ou en option ?

Le bilan 2014 de la start-up fait état d’un chiffre d’affaires de 540 000 euros, pour un résultat net à 160 000 euros. Son modèle économique est basé sur une version « Pro » de sa solution d’audioconférence, avec des options comme le partage de fichiers, les messages vocaux ou l’enregistrement de conversations.

Le principal argument mis en avant face à la concurrence, c’est la qualité de la restitution sonore, en « 3DHD » avec une technologie baptisée TrueVoice (à ne pas confondre avec la métrique marketing exploitée par Twitter).

Voxeet a aussi noué des partenariats avec Voxbone et Bandwidth.com pour permettre, dans une quarantaine de pays, la connexion à des conférences depuis un numéro de téléphone local. L’idée étant plus globalement de rejoindre des conversations « en un clic », que ce soit sur PC, sur tablette ou sur smartphone.

Une version Web (Firefox, Chrome, Safari, Internet Explorer 11) basée sur WebRTC a récemment été lancée en complément à l’application mobile pour iOS et Android. On notera que Voxeet exploite, en parallèle, un service nommé Time Zone Ninja et qui permet de trouver le meilleur créneau pour organiser une réunion entre participants localisés à divers endroits du globe.

* Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel (et, à l’époque, de Jérémie Berrebi), avait participé à cette levée de fonds, tout comme Oleg Tscheltzoff (Fotolia) et Jacques-Antoine Granjon (vente-privee.com).

Crédit photo : Brian A Jackson – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur