Australie : un binôme drones et IA pour détecter les requins trop près des plages

Poste de travail
little-ripper-drone-detection-requins-intelligence-artificielle

Combiner technologies de drones et d’intelligence artificielle, voilà qui pourrait sauver des vies sur les cotes australiennes face aux attaques de requins.

Pour limiter les risques d’attaques de requins, c’est un savant cocktail de technologies incluant drones et intelligence artificielle qui va être exploité sur quelques plages en Australie à partir du mois de septembre. Des vidéos sur ce type de projet  circulent depuis d’un an sur YouTube.

Sur le principe, des drones de détection vont survoler les rivages pour signaler la présence de requins lorsqu’ils se rapprochent dangereusement des plages.

Un flux vidéo en streaming est transmis à l’opérateur de drone. L’engin volant intègre un logiciel de détection de requins qui permet d’aboutir à un résultat de plus grande précision que l’oeil humain. Quelques 8000 images ont permis d’entraîner l’agent IA à affiner son approche de détection des requins.

Reuters cite des études démontrant un taux d’exactitude de 20% à 30% lorsqu’il s’agit d’interpréter des données provenant d’images aériennes.

Le logiciel de traitement d’images associé à l’exploitation des drones de détection des requins monte le niveau à 90%, selon le docteur Nabin Sharma, chercheur rattaché à l’Université de technologies de Sydney (UTS).

Baptisé Shark Spotter, le système a été développé avec la collaboration de Little Ripper spécialisée dans l’usage des drones à des fins d’opération de secours ou de sauvetage.

La société australienne développe par ailleurs un « répulsif électrique » que les drones pourraient embarquer afin de garder les requins à distance du rivage.

Les drones de détection des requins pourraient devenir précieux pour assurer la sécurité des plages et rassurer les touristes. Ils pourraient constituer un complément voire un substitut aux filets de protection déployés sur le littoral australien.

Ces derniers font l’objet d’une polémique alimentée par les association de défense de protection de l’environnement, considérant que leur usage nuit à la faune marine.

(Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : Albo)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur