Automattic donne un coup de LearnBoost à WordPress.com

Régulations
automattic-cloudup

L’éditeur américain Automattic va mettre à profit les technologies cloud héritées du rachat de la start-up LearnBoost pour consolider sa plate-forme WordPress.com.

L’éditeur américain Automattic, qui a pris sous son aile la plate-forme WordPress.com, signe une nouvelle opération de croissance externe en s’offrant le portefeuille technologique et les talents de LearnBoost.

Cette société fondée en 2010 par les dénommés Thianh Lu et Guillermo Rauch développe des solutions de gestion à destination des enseignants.

Basée à San Francisco, elle s’est aussi fait connaître pour son projet Cloudup, du nom d’un service de partage de fichiers en ligne basé sur des technologies open source et dont la bêta est ouverte au public depuis juin 2013.

C’est cette brique qui intéresse plus particulièrement Automattic.

Elle devrait faire l’objet d’une intégration au sein de la plate-forme WordPress.com pour en améliorer deux aspects : la bibliothèque de médias (ou sont stockés les fichiers téléversés)… et l’édition collaborative.

Plusieurs utilisateurs vont pouvoir modifier simultanément un même contenu. Un collaborateur pourra ainsi intervenir pour insérer une photo sur un article en cours de rédaction.

Le service offre également une prévisualisation ‘anticipée’ des médias avant qu’ils ne soient totalement chargés dans la bibliothèque.

Matt Mullenweg, le fondateur de WordPress.com, dresse une analogie avec Google Documents, “mais en plus complexe […], un même contenu pouvant associer texte, images et vidéo(s)“.

Automattic ne compte pas décliner l’outil en une version payante, comme c’est le cas pour l’antispam Akismet et le système de sauvegarde VaultPress.

Passé la question de la monétisation, les travaux se porteront purement sur l’intégration de Cloudup dans WordPress.com.

Il sera notamment nécessaire d’en redimensionner l’infrastructure, qui n’accueillait jusqu’alors que 10 000 utilisateurs actifs (lesquels auront toujours accès au service a posteriori).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les CMS open source ?

Crédit photo : svand – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur