Avast bascule la sécurité des PME dans le cloud

Poste de travailSécurité
avast-securite-pme-cloud

Avast adopte une approche freemium (base gratuite, options payantes) avec une solution de sécurité multiplateforme destinée aux PME et gérée intégralement dans le cloud.

Avec quelques semaines de retard sur la feuille de route initiale, Avast for Business fait son entrée sur le marché des solutions de sécurité informatique.

Cette offre destinée essentiellement aux petites entreprises présente plusieurs particularités : d’une part, elle est basée sur un modèle freemium, avec une base gratuite à laquelle peuvent se greffer des options payantes ; de l’autre, elle est gérée intégralement dans le cloud.

La gratuité est valable sans limite de temps et indépendamment du parc de terminaux protégés, mais aussi du nombre d’administrateurs. Avast for Business reprend en fait les principales fonctionnalités de la version grand public… avec néanmoins une dimension multiplateforme : le logiciel couvre à la fois les environnements Mac et Windows (postes de travail et serveurs dans ce dernier cas).

Avast met en avant son déploiement international, avec “230 millions d’appareils protégés”. Autant de sources d’information sur les menaces émergentes qui permettent d’améliorer la qualité de l’antivirus en alimentant la base centralisée de signatures.

Accessible uniquement sur inscription (pas de version téléchargeable et installable sur site), Avast for Business repose sur une console de gestion Web comparable à celle fournie dans le cadre de l’offre Endpoint Protection pour les petites entreprises. Elle s’assortit d’un moteur d’alerte et d’outils de reporting.

Si la partie “Free Essential Antivirus” (analyse des fichiers, des e-mails et de la navigation Web) est gratuite, de nombreuses briques sont payantes. C’est le cas du pare-feu, de l’antispam, de la protection des serveurs Exchange et SharePoint, de la sandbox (système de “bac à sable” isolant les applications dans des conteneurs pour minimiser l’impact des failles de sécurité) et de la protection des transactions bancaires en ligne (module SafeZone).

Certaines composantes jusqu’alors commercialisées de manière indépendante deviennent des options qu’il est possible d’activer et de désactiver à tout moment. Illustration avec le VPN SecureLine, qu’on utilisera par exemple pour protéger les connexions à des points d’accès Wi-Fi publics pour les salariés en déplacement.

Dans le courant de l’année, un programme sera lancé à destination des fournisseurs et revendeurs de services managés qui souhaiteraient intégrer Avast for Business dans leur offre. Les terminaux mobiles seront “prochainement” couverts, en complément aux postes Mac (toutes versions d’OS X, selon Avast) et Windows (32 / 64 bits à partir de Windows XP SP2, hors Windows RT).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur