Avec Acrylic, Microsoft s’attaque à la création graphique professionnelle

Mobilité

Proposé en version bêta, Acrylic ressemble à un concentré de Photoshop, d’Illustrator et d’Acrobat. Microsoft veut clairement concurrencer Adobe.

Microsoft vient de mettre en ligne la version bêta de Acrylic, nom de code d’une application “qui offre des capacités de création excitantes pour les graphistes qui travaillent dans la presse, le web, la vidéo et les médias interactifs”, selon l’éditeur. Acrylic se veut le prolongement naturel de Impression 3 que Microsoft a racheté en 2003 à Creature House, une compagnie de Hong Kong.

L’éditeur de Redmond n’a pas précisé la date de sortie de la version finale. Mais la bêta expirera le 1er octobre prochain. L’application de création graphique pourrait débarquer à l’automne prochain, avant la fin de l’année probablement. En attendant, n’importe qui est libre d’essayer la bêta à condition de télécharger les 77,6 Mo du fichier d’installation. Et disposer d’une machine sous Windows XP SP2. Les versions pour Windows 2000, voire Mac OS, n’étant pas prévues pour le moment. Une machine dotée d’un Pentium 4 (ou l’équivalent) et de 512 Mo de mémoire vive est recommandée.

Avec Acrylic, il est clair que Microsoft poursuit ses avancées dans le monde de l’édition et la création professionnelle et vise, notamment, la suprématie d’Adobe en la matière. Sur le papier, Acrylic résonne comme la réunion de Photoshop, Illustrator et Acrobat. Pas moins. Il permet de traiter les images en mode point (bitmap) comme en vectoriel. Si l’outil enregistre les travaux sous un format propriétaire “.xpr”, il autorise l’importation ou l’exportation en .ai (Illustrator), .psd (Photoshop), PDF (Acrobat) et .eps (PostScript). En plus des formats courants et, pour certains, ouverts : Tiff, Jpeg, BMP, Gif et PNG.

Impression se transforme en une inutilisable m…

Acrylic vient donc en complément de Metro, nom de code d’un format de description de document qui concurrence directement le PDF d’Adobe (voir édition du 27 avril 2005). Il est encore trop tôt pour savoir si Acrylic parviendra à s’imposer dans l’univers de la création graphique. Le forum dédié renvoie des échos plutôt positifs. “Je pense que vous allez tuer Fireworks/Illustrator”, n’hésite pas à avancer l’un des intervenants. “Acrylic est l’application que j’attendais”, annonce D-Vis jp. Etc.

Cependant, quelques voix ne s’étonnent pas moins de la médiocrité du produit. “Nous avions un logiciel fantastique (Expression) qui, une fois entre les mains de Microsoft, se transforme en une inutilisable m… “, soutient Monty. “J’ignore quel est l’objectif de ce produit mais je ne pense pas qu’il va éloigner un quelconque graphiste sérieux des applications dignes de ce nom”, renchérit crayola_kidd, “quand Microsoft prendra-t-il le temps de finaliser vraiment ses autres produits plutôt que de venir jouer dans le champs de la création graphique?” Réponse dans quelques mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur