Avec Gameplan, OVH revendique sa place de numéro 1 de l’hébergement bon marché

Cloud

OVH lance une offre d’hébergement dédié similaire à celle de Free/Debibox. Mais limite la bande passante à un usage “ludique”.

OVH n’a finalement pas tardé à réagir à l’offre d’hébergement Debibox de Free (voir édition du 3 mai 2006). L’hébergeur vient de lancer à son tour une offre de serveur dédié à 29 euros mensuel hors taxes. Soit 0,99 euros HT de moins que le produit du fournisseur d’accès. Ce qui permet à OVH de continuer à revendiquer “sa position d’hébergeur français le moins cher du marché”.

L’offre Gameplan Reloaded propose des serveurs 64 bits bâtis autour d’un processeur Celeron D à 2,6 GHz, de 512 Mo de mémoire vive (extensible à 1 Go pour 7 euros/mois supplémentaires), 250 Go de disque dur, une carte réseau de 100 Mbits/s. Une configuration matérielle grosso-modo équivalente à celle de Free (qui offre le double de mémoire vive mais moins de disque dur et de ressources processeur).

Bientôt la concurrence des disques durs virtuels

L’offre s’accompagne d’une foule de services comme la relance de la machine à distance, le monitoring permanent, les suivis de consommation de bande passante, un mode rescue, le support d’IPv6, MX et DNS secondaire et le reverse personnalisé. Les systèmes proposés se divisent entre une interface adaptée aux néophytes avec OVHm et Plesk, ou les distributions Linux Debian, Gentoo ou FreeBSD pour les utilisateurs plus avancés.

Si l’offre d’OVH se veut aussi généreuse que celle de Free, elle se distingue cependant au niveau de la bande passante. Si Debibox propose un trafic illimité, OVH précise réserve cette disposition “dans le cadre d’une utilisation ludique (personnelle ou familiale)”. OVH estime ainsi qu’au delà de 30 connexions simultanées (ou plus précisément toutes les 5 minutes), l’utilisation du serveur sort du cadre ludique.

Un site qui enregistre plus de 1 000 visiteurs uniques par jour sera alors considéré comme attaché à une activité professionnelle. Ce qui le fera basculer dans l’offre Pro et ajoutera 1,5 euro mensuel sur la facture. Dans ce cadre, OVH perd sa place d’hebergeur le plus économique du marché. Quand bien même, Debibox, OVH et autre Amen ou Strato auront probablement bientôt à affronter les offres de “disques dur virtuel” que concoctent Google et Microsoft, notamment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur