Avec IBM et Red Hat, Linux vise l’e-business

Mobilité

Depuis deux ans, le système d’exploitation libre Linux a le vent en poupe. Et depuis un an, Big Blue l’intègre à sa stratégie. Nouveau développement ? En plus de concurrencer Windows, la mission du fameux OS de Red Hat consistera désormais à supporter les applications critiques.

Dans une interview accordée à Vnunet en avril dernier, Irving Wladawsky-Berger, vice président, Stratégie et technologie chez IBM expliquait que : “C’est sous la pression d’un marché demandeur de nouvelles solutions qu’IBM s’est lancé dans l’aventure Linux l’an dernier.”. Et que cette stratégie ne remettait pas en cause les OS de Big Blue (voir édition du 27 avril 2000). Aujourd’hui, le premier industriel mondial de l’informatique annonce qu’il livrera ses PC en version standard équipés de Linux. Et attaque directement sur leurs marchés les versions Windows 95, 98, NT et 2000 de Microsoft. En outre, un accord stratégique signé avec Red Hat, l’un des principaux éditeurs de distributions Linux, prévoit qu’IBM et Red Hat collaboreront pour fournir des offres packagées d’applications e-business pour Linux. Et leur collaboration s’étend aux partenaires : en plus de commercialiser ensemble leurs offres “packagées”, IBM et Red Hat, distribueront et supporteront Lotus et Tivoli.

Nouveau tournant pour Linux : pour la première fois, Red Hat et IBM distribueront ensemble une solution “packagée” IBM/Red Hat destinée au marché mondial de Linux pour les grandes entreprises comme pour les PME-PMI. Pour commencer, Red Hat livrera Linux et ses services packagés avec des produits d’IBM comme la base de données DB2, le serveur d’application WebSphere, Lotus Domino et la solution logicielle Small Business Pack pour Linux. Par ailleurs, à l’avenir, Red Hat pourra utiliser n’importe quel logiciel d’IBM, Lotus ou Tivoli disponible sous Linux dans ses solutions. Ces solutions d’e-business et ces applications Internet seront d’ailleurs disponibles via la place de marché virtuelle de Red Hat, opérationnelle le 1er septembre prochain. Et IBM entend aussi les distribuer au travers de son site Web “ShopIBM”. “Ces dernières années ont vu un développement accéléré qui montre une large acceptation du logiciel open source et de Linux dans l’informatique,” commente Matthew Szulik, le PDG de Red Hat, avant de poursuivre : “Cet accord est peut-être l’un des développements les plus significatifs. IBM est la “base d’or” de l’informatique. Le fait que Red Hat et IBM travaillent ensemble pour développer et commercialiser des solutions e-business pour Linux, et qu’IBM distribue dorénavant Red Hat Linux avec ses produits, signifie clairement que le logiciel open source est capable de supporter les applications critiques.”

De son côté, IDC rapporte que Linux connaît une croissance plus rapide que n’importe quel autre système d’exploitation depuis deux ans. En 1999, les distributions Linux captaient 24,6% du marché des systèmes d’exploitation des serveurs au lieu de 15,8% en 1998. En mai dernier, Netcraft note que 30% des sites Web publics fonctionnaient sous un OS basé sur Linux. IDC précise que 40% des dépenses totales sur les serveurs Linux concernent les applications Internet. De quoi ancrer fermement les serveurs Linux dans les infrastructures Internet.

Pour en savoir plus :

* L’offre Linux d’IBM

* Red Hat


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur