Avec Lindenhurst, Intel optimise ses Xeon 64 bits

Mobilité

Outre l’intégration du 64 bits, les nouveaux chipsets d’Intel supportent le PCI Express et la DDR2. De leur côté, Dell et IBM présentent déjà des serveurs Xeon 64 bits.

Intel annonce une nouvelle plate-forme dédiée aux récents processeurs Xeon 64 bits (EMT64) à 3,6 GHz, nom de code Nocona (voir édition du 28 juin 2004). Cette nouvelle plate-forme, destinée à l’exploitation des serveurs d’entreprise, est basée sur les nouveaux jeux de composants logiques E7520 ou E7320, plus connus sous le nom de code Lindenhurst.

Lindenhurst supporte le PCI Express – le nouveau bus système qui vise à remplacer le PCI en offrant des débits de 250 Mo/s à 4 Go/s (voir édition du 21 juin 2004) – ainsi que la nouvelle génération de mémoire vive DDR2 400. Intel présente également le processeur de stockage RAID5 IOP332, jusqu’alors connu sous le nom de code Dobson, qui exploite un coeur XScale à 800 MHz. Selon le fondeur, l’ensemble de ces nouvelles technologies, y compris l’adressage mémoire sur 64 bits, offre une amélioration allant jusqu’à 54 % des performances des serveurs Xeon, selon les applications utilisées. Le modèle E7520 est proposé à 84 dollars, sa version “allégée” E7320 à 70 dollars et le IOP332 à 82 dollars.

De nouveaux serveurs sur Xeon 64 bits

IBM et Dell ont, de leur côté, annoncé l’adoption du processeur Xeon 64 bits pour de nouveaux serveurs : huit machines de la gamme eServer xSeries sont attendues chez Big Blue, tandis que Dell a présenté deux serveurs PowerEdge et en prépare deux autres pour la rentrée. Autant d’annonces qui devraient accélérer la migration des applications 32 bits vers le 64 bits.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur