Avec Tiger, Apple sort ses griffes

Cloud

200 nouveautés accompagnent la mise à jour du système d’exploitation d’Apple. La recherche locale fait bonne figure.

Tiger, version 10.4 du système d’exploitation de Mac OS X, est disponible dans les Apple Store depuis le 29 avril à 18 heures. La cinquième génération de OS X concerne quelques 25 millions d’utilisateurs Mac dans le monde. Et, potentiellement, les déçus de Windows XP qui n’auront pas la patience d’attendre Longhorn en 2006. Aux modestes dires de l’équipe de Cupertino, Tiger est “la nouvelle version majeure du système d’exploitation le plus avancé au monde”. Rien de moins. Selon Apple, cette nouvelle version intègre plus de 200 nouveautés. Toutes ne valent évidemment pas d’investir 129 euros dans cette mise à jour. Mais deux d’entre elles justifient le détour : Spotlight et Dashboard.

Spotlight n’est rien d’autre qu’un moteur de recherche local ultra performant instantanément accessible à l’aide d’une combinaison de touches et qui permet de trouver tous (ou presque) les documents qui répondent au terme recherché, quel que soit leur format. Un peu comme si Google effectuait ses recherches uniquement sur votre disque dur. Ce qu’il fait d’ailleurs déjà avec Google Desktop Search (voir édition du 7 mars 2005).

Spotlight absent d’Entourage

A la différence que la technologie Spotlight doit être intégrée aux applications tierces pour que leurs fichiers documents soient indexés dans Spotlight. Si c’est le cas de toutes les application livrées aujourd’hui avec Tiger (et les futures), Spotlight ne fonctionne pas, pour l’heure, avec Entourage (le programme de gestion de messagerie et d’informations personnelles) que Microsoft ne devrait cependant pas tarder à mettre à jour à l’aide d’un plug-in. Au fil des mois, les développeurs devraient rapidement mettre à niveau leurs applications pour tirer parti de Spotlight.

Dashboard est l’autre grande innovation de Mac OS X 10.4. Il s’agit d’un ensemble de petits utilitaires (les widgets) qui donnent instantanément accès à une foule d’informations personnalisées comme les pages jaunes, la météo, les horaires des avions, un dictionnaire et un traducteur, l’heure exacte, un carnet d’adresses, un convertisseur et même un bloc de post-it numériques. Un ensemble de 14 applications de base que l’utilisateur pourra enrichir simplement. Une fonction que réalise déjà le shareware pour Mac et Windows Konfabulator.

La vidéoconférence à quatre

Tiger ne se contente pas d’innover mais aussi d’évoluer. Notamment avec iChat. L’application de messagerie instantanée permet désormais la conversation en ligne jusqu’à 10 contacts et supporte le codec H.264 (voir édition du 23 décembre 2002) pour une meilleure qualité d’image, y compris en plein écran. L’application autorise également un mode vidéo conférence jusqu’à 4 personnes à condition que l’une d’elle soit équipée d’un G5 (voir édition du 28 avril 2005).

Parmi le reste des nouveautés, soulignons l’intégration d’un gestionnaire de flux RSS dans le navigateur Safari, un générateur de mots de passe ou encore un système de contrôle parental tant pour le Web et le courriel que pour les applications locales. Rappelons que Tiger est un système 64 bits compatible 32 bits qui fonctionne sur environnement PowerPC G5, G4 ou G3 et nécessite 256 Mo de mémoire au minimum.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur