Avec Weave, Mozilla met en ligne les données personnelles

Mobilité

Avec Weave, la Fondation Mozilla centralise sur ses serveurs les favoris, historiques, préférences et mots de passe de ses utilisateurs.

Après avoir lancé avec succès son navigateur Internet Firefox ou sa messagerie électronique Thunderbird, la Fondation Mozilla continue sur sa lancée avec une nouvelle application en ligne qui permet de migrer vers le Web tout ou partie des informations personnelles pour qu’elles soient toujours accessibles.

Le nouveau service de Mozilla, baptisé Weave, centralise sur ses serveurs les favoris, historiques, préférences et mots de passe de ses utilisateurs. Cela permet à quiconque désirant avoir accès à ses données personnelles voire de les partager depuis n’importe quel ordinateur ou téléphone connecté à Internet.

Weave s’inscrit comme “le mélange des applications bureau et en ligne à travers une meilleure intégration du navigateur avec des services en ligne”, explique Mozilla par le biais de son blog, signe que les navigateurs Internet sont désormais bien plus que de simples interfaces capables d’afficher du code HTML. “Alors que le Web continue d’évoluer, et que les gens passent de plus en plus de temps en ligne, nous pensons que les navigateurs Internet comme Firefox doivent améliorer l’expérience utilisateur, tout en assurant un contrôle de chacun sur ses données personnelles”, souligne-t-on chez Mozilla Labs.

Google, précurseur dans le domaine

En version d’essai depuis Noël (une version plus aboutie devrait sortir prochainement), Weave permet de stocker en ligne ses favoris, ses historiques, ses préférences, ses personnalisations ainsi que ses mots de passe. Un service utile en cas de crash de son navigateur, par exemple.

Weave, disponible avec la dernière version de Firefox, s’inscrit dans la tradition de logiciel libre et collaboratif propre à Mozilla. “Avec Weave, nous souhaitons développer une structure ouverte pour l’intégration de services”, explique-t-on sur le blog de Mozilla Labs.

Reste que l’idée de stocker en ligne ses mots de passe risque d’en effrayer plus d’un, mais Mozilla assure que les informations personnelles des utilisateurs seront protégées. Il sera notamment possible de définir ce que l’on souhaite conserver sur les serveurs Mozilla et toutes les données échangées seront cryptées par défaut.

Ce n’est pas un concept nouveau. Google propose déjà une application aux fonctions similaires : Google Browser Sync, lancé il y a plus d’un an par les labos de la firme Internet de Mountain View. Mais à la différence de Google, le système développé actuellement par Mozilla est totalement gratuit et n’est pas rattaché à un système d’analyse publicitaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur