L’avènement du H.265 est proche

Cloud
codec h.265 vidéo HD

L’avènement du format de compression vidéo H.265 est imminent. Reste à finaliser sa normalisation et à mener à bien son intégration dans des puces de décodage.

La standardisation du format de compression vidéo H.265 est imminente.

Également connu sous la dénomination High Efficiency Video Coding (HEVC), ce codec est amené à coexister pour un temps avec son prédécesseur H.264, intronisé il y a 10 ans.

Il s’y substituera à plus ou moins long terme, en tant que pilier dans la course à l’Ultra HD (7680 x 4320 points).

Le processus de validation va bon train auprès des instances compétentes, avec en point de mire un autre bénéfice : l’optimisation de la diffusion sur Internet.

Le H.264 est utilisé dans 80% des vidéos postées sur la Toile et son successeur s’inscrit dans la même logique, avec davantage d’efficience.

D’une génération à l’autre, le gain est sensible : en résolution 720p, les experts de la Joint Collaborative Team on Video Coding (JTC) évoquent une optimisation de l’ordre de 35 à 40%.

De quoi contribuer, comme le note Silicon.fr, à démocratiser la HD 1080p sur le Web, en minimisant la charge qui pèse sur les réseaux mondiaux.

Dans un tel contexte, le H.265 est promis à un succès sans délai. Néanmoins, il faudra d’abord finaliser sa normalisation, mener à bien son intégration dans des puces de décodage et adapter les logiciels.

Pour l’heure, on a vu fleurir quelques prototypes épars, mais dans leur ensemble, constructeurs et éditeurs de contenus n’ont pas encore pris le pli.

Cette dualité des usages (d’un côté, l’optimisation ; de l’autre, la course à la qualité) n’y est pas étrangère, à contre-courant de la convergence qui s’initie pourtant entre les ordinateurs et les Smart TV, amenés à cohabiter au sein des écosystèmes connectés.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous incollable sur la 3D ?

Crédit photo : Leigh Prather – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur