AVG a pris iTunes pour un cheval de Troie

Cloud

Lors d’un update de sa base de données “virus”, AVG a considéré iTunes comme un malware. Un cas de faux positif censé être résolu.

iTunes, le service de musique numérique d’Apple, s’est transformé en cheval de Troie, le temps d’une réactualisation de la base de données des virus d’AVG Technologies. Les premières alarmes ont commencé à remonter en fin de semaine sur les forums utilisateurs d’iTunes et AVG.

Dans un message diffusé sur son blog dans la journée de samedi, l’éditeur de solutions de sécurité IT, qui a développé sa notoriété auprès du grand public avec sa solution anti-virus gratuite, a reconnu son erreur.

“Lors d’une récente réactualisation de notre base de données virus, iTunes était détecté comme un trojan par nos produits de sécurité. Nous pouvons confirmer qu’il s’agissait d’une fausse alerte. Nous avons organisé un nouvel update afin de corriger ce problème”, assure AVG

Il arrive que l’éditeur génèré des cas de “faux positif” avec ses solutions. En 2008, AVG avait “maltraité” la solution de sécurité Internet ZoneAlarm (propriété de CheckPoint) dans le même sens.  Windows XP avait subi le même sort.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur