Awox vise la Bourse pour connecter les objets plus vite

BourseEntrepriseManagementNominations
awox-introduction-bourse

La start-up de Montpellier Awox (objets connectés pour la maison et le divertissement) veut lever 17 millions d’euros sur Euronext pour accélérer la cadence.

Courant avril, Awox, une start-up de Montpellier spécialisée dans les objets connectés pour la maison et le divertissement, va entrer en Bourse sur le segment Euronext Paris. Le processus d’IPO a démarré : la fourchette de prix de l’action est située entre 15,86 euros et 19,38 euros. L’augmentation de capital pourrait atteindre 17 millions d’euros (en milieu de fourchette) avec 964 813  actions émises (hors option de surallocation). Le début des négociations sur le marché réglementé est prévu le 22 avril.

Awox se positionne comme un “pure player des objets hybrides connectés et des technologies dédiés à l’univers de la maison intelligente (smart home)”. Cofondée en 2003 par Alain Molinié et Eric Lavigne (ex-dirigeants de Smartcode Technologies revendue à 3COM en 1999 pour 17,5 millions de dollars, devenue Palm Computing Europe), Awox parie sur le foyer numérique à partir du standard Digital Network Living Alliance (DLNA, 2 milliards d’appareils certifiés).

Défini par des groupes importants de l’électronique et de l’informatique, ce protocole de communication sans fil permet aux appareils de communiquer entre eux. Ce qui nécessite une certaine coopération entre fabricants d’appareils et fournisseurs d’accès Internet.

Depuis le printemps 2013, la société commercialise sa propre gamme d’objets, baptisée AwoX Striim, présente dans 3 univers complémentaires du smart home : vidéo, audio et lighting. AwoX est notamment l’inventeur de l’AwoX StriimLIGHT WiFi, une ampoule hybride (son et lumière) récompensée en janvier dernier par le prix CES Innovations 2014 Design & Engineering Award lors du CES de Las Vegas.

Précisons qu’elle détient 19 brevets et que son effectif demeure raisonnable en l’état actuel (42 personnes). Initialement, l’entreprise proposait des objets en marque blanche, notamment pour des opérateurs télécoms (elle fabrique notammment le projecteur audio-vidéo connecté Le Bloc d’Orange, lancé en février).

Awox : 10 millions d’euros levés en dix ans

Awox a établi des bureaux commerciaux à Palo Alto (USA), à Montpellier (où se trouve aussi le siège social), à Shenzen (Chine) et à Taïpei (Taiwan). Une filiale dédiée à l’industrialisation, la production et le sourcing est localisée à Singapour. L’élargissement du réseau de distribution sera un point-clé du développement commercial d’Awox (passer de trois pays à 40 d’ici 2016).

Depuis la création de la société il y a plus de dix ans, le montant des fonds levés dépasse la barre des 10 millions d’euros. En l’état actuel, le capital est réparti en trois blocs importants : VEOM Holding (fondateurs + BNP Développement + Soridec) qui détient 28,9%, Innovacom détient 28,4% tandis qu’Isatis Capital possède une part légèrement inférieure (22%). Une part de 4,6% du capital revient aux salariés. Après l’introduction en Bourse, une part de 20% du capital sera placée au flottant.

En 2013, Awox a réalisé un chiffre d’affaires de presque 7 millions d’euros (+48% en un an), dont 50% provient de l’activité “licensing”. L’Ebitda atteint le million d’euros (+17%). Mais le résultat net a plongé : +276 000 euros en 2012 contre -230 000 euros en 2013. La société compte multiplier par plus de 4 son chiffre d’affaires en trois ans pour atteindre 30 millions d’euros en 2016. A fin 2013, la société peut compter sur une trésorerie de 3,7 millions d’euros à fin 2013.

Dans le domaine des objets connectés, on peut finalement comparer les activités d’Awox à la société californienne Nest acquise par Google pour un montant de 3,2 milliards de dollars.

Quiz : Connaissez-vous les montres connectées ?

Credit photo illustration : page Facebook Awox


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur