AXA scrute la galaxie Rocket Internet en Afrique

EntrepriseLevées de fonds
axa-africa-internet-group
0 9

Axa s’ouvre une porte sur le marché africain en acquérant, pour 75 millions d’euros, 8 % du capital d’Africa Internet Group, issu de la galaxie Rocket Internet.

Africa Internet Group a un quatrième actionnaire : AXA.

Le groupe d’assurance a mis 75 millions d’euros sur la table pour acquérir 8 % du capital de cette holding qui exploite, sur le continent africain, une dizaine de marques portées par une centaine de sociétés.

Soumise à la finalisation d’un précédent tour de table, la transaction devrait être bouclée au 1er trimestre 2016.

L’investissement est direct : il n’est pas réalisé par le fonds AXA Strategic Ventures, qui se concentre sur le financement des technologies qu’il qualifie de « disruptives » (illustration avec le cas Blockstream, du nom de cette start-up américaine spécialiste de la blockchain).

Avec Africa Internet Group, fondé en 2012 par les Français Jérémy Hodara et Sacha Poignonnec, on ne parle pas d’innovation, mais de développement commercial.

AXA s’ouvre en l’occurrence l’accès à une base de plusieurs milliers de clients, d’entreprises locales et de marques internationales avec lesquels travaille Africa Internet Group.

Il devient surtout, parallèlement à cette prise de participation minoritaire, le fournisseur exclusif de produits et services d’assurance sur l’ensemble des plates-formes en ligne et mobiles de la holding qui concentrait à l’origine toutes les activités africaines de Rocket Internet*, du nom de cette société allemande positionnée à mi-chemin entre le capital-risque et l’incubateur de start-up.

AXA estime disposer de « solides fondamentaux » pour percer en Afrique : une classe moyenne émergente qui découvre la société de consommation sans forcément pouvoir accéder à des boutiques physiques, l’urbanisation globale du continent, une population jeune…

Sa principale vitrine sera la marque Jumia (e-commerce BtoC), sur laquelle on a peu d’indicateurs, sinon une présence dans 11 pays et un volume de marchandises de 206 millions d’euros pour les 9 premiers mois de 2015 (contre 56,4 millions l’année précédente), pour un Ebitda négatif de – 65,4 millions d’euros, selon Les Échos.

Avec ses 5 000 employés (hors indépendants), Africa Internet Group est aussi actif dans la vente de biens immobiliers (Lamudi), la réservation d’hôtels (Jovago), la livraison de nourriture (Hellofood), les offres d’emploi (Everjobs) ou encore les petites annonces automobiles (Carmudi).

* Coté en Bourse depuis fin 2014, Rocket Internet a fait émerger des dizaines d’entreprises dans l’Internet marchand, comme Zalando (vente de chaussures en ligne), eDarling (rencontres), Linio (« l’Amazon du Brésil »), Lamoda (mode, Russie), Paymill (e-paiement, Europe) ou Food Panda (distribution d’alimentation en ligne, Asie).

Crédit photo : Matthias G. Ziegler – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur