Axelle Lemaire se sent désormais « plus utile en dehors du gouvernement »

Gestion des talentsGouvernanceManagementRégulations
axelle-lemaire-benoit-hamon
4 1

Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du Numérique et de l’Innovation, quitte le gouvernement pour rejoindre le camp Hamon et poursuivre son « combat » autrement.

Ne vous étonnez pas si vous ne voyez pas le nouvel agenda hebdomadaire d’Axelle Lemaire sur le site Internet du ministère de l’Economie et des Finances. La secrétaire d’Etat chargée du Numérique et de l’Innovation quitte le gouvernement pour prendre position dans les prochaines échéances électorales.

Elle rejoint l’équipe de campagne de Benoît Hamon. Elle prend la direction de la « mission Innovation 2025 » du candidat socialiste dans la nouvelle gouvernance (une soixantaine de membres en charge de prendre en main les thématiques-clés).

Ultérieurement, elle compte se présenter dans la troisième circonscription des Français établis à l’étranger (Irlande, Royaume-Uni, Danemark, Estonie, Finlande, Islande, Lettonie, Lituanie, Norvège, Suède) dans le cadre des élections législatives.

« Je pense avoir rempli ma mission au gouvernement. Je serai désormais plus utile en dehors du gouvernement qu’à l’intérieur », évoque Axelle Lemaire dans une interview accordée à Libération publiée en fin de journée.

Elle justifie sa prise de position dans l’élection présidentielle : « Pour moi, Benoît Hamon, parce qu’il a de l’humilité dans son approche, une ambition dans son projet et une authenticité, est le candidat capable de proposer ce projet alternatif de construction de l’avenir. Je m’y retrouve. »

Un choix qui n’est guère étonnant au regard des relations parfois tendues avec Emmanuel Macron, qui a séduit une partie du camps socialiste pour la campagne présidentielle. Le duo avait collaboré ensemble à Bercy dans la période août 2014 – août 2016, marquée par quelques tensions sur la gestion de certains dossiers du numérique.

Après avoir fait adopter au Parlement la loi pour une République numérique (publiée au Journal officiel du 8 octobre 2016), Axelle compte désormais poursuivre autrement son « combat » en dehors du gouvernement, en reprenant son statut de militante du PS.

« Nous devons aller au bout de la logique de réinvention des institutions démocratiques à l’heure du numérique. Notre pays est gouverné par 3000 personnes qui détiennent les clés du pouvoir : je parle des élites politiques, administratives, économiques et médiatiques de notre pays », évoque-t-elle dans Libération.

Au cours du quinquennat de François Hollande, Axelle Lemaire a pris le relais de Fleur Pellerin pour promouvoir la French Tech.

Depuis avril 2014, elle a occupé les fonctions de secrétaire d’Etat chargé du Numérique dans les gouvernement successifs du Premier ministre Manuel Valls (avant d’étendre ses prérogatives à l’Innovation lors d’un remaniement ministériel survenu en septembre 2016).

Axelle Lemaire était restée dans le gouvernement Cazeneuve apparu fin 2016. Elle souhaite maintenant rebondir dans l’effervescence politique actuelle. Une question de timing à jauger.

Crédit photo : compte Flickr Axelle Lemaire à gauche avec Benoît Hamon à droite à Londres (mai 2013)

A revoir : interview ITespresso.fr d’Axelle Lemaire de mars 2016 : quelle impulsion numérique avant la fin du quinquennat (Meilleur Dev’ de France)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur