Axis : une OPA à 2,8 milliards de dollars pour Canon

BourseEntrepriseFusions-acquisitionsSécurité
canon-axis

Canon lance une OPA de 2,8 milliards de dollars sur le Suédois Axis, spécialiste des équipements de vidéosurveillance.

Bousculé, sur le segment du matériel photographique, par la montée en puissance des capteurs intégrés aux smartphones, Canon fait le pari de la vidéosurveillance pour diversifier ses activités. Le groupe japonais lance une OPA sur un spécialiste en la matière : le Suédois Axis Communications AB.

A 340 couronnes par titre (environ 40 dollars, soit une prime de 49,8 % par rapport au cours de clôture ce lundi à la Bourse de Stockholm*), cette offre d’achat amicale valorise la cible à 2,8 milliards de dollars. Soit près de 50 fois le bénéfice net dégagé par Axis en 2015 (539 millions de couronnes suédoises, c’est-à-dire environ 57 millions d’euros).

Au regard des perspectives financières à court et moyen terme, le conseil d’administration d’Axis a approuvé – à l’exception de trois membres – la transaction, qui devra être finalisée entre le 3 mars et le 1er avril prochains. Le régulateur des marchés suédois (Swedish Financial Supervisory Authority) doit encore donner son accord.

Accompagné dans cette opération par la banque d’affaires Morgan Stanley, Canon se prépare à réajuster éventuellement le montant de l’offre en fonction de la date d’application, le board d’Axis étant convenu de verser un dividende de 6 couronnes par action le 25 mars 2015.

Il s’agirait là de la plus grosse acquisition jamais réalisée par le groupe nippon. Le record s’établit pour l’heure à 1,9 milliard de dollars ; une somme engagée en 2010 dans le rachat du Néerlandais Oce NV, fournisseur de systèmes d’impression.

Il faut dire que Canon dispose d’un important trésor de guerre : 7,1 milliards de dollars au 31 décembre 2014. Et l’absorption d’Axis est à la hauteur des ambitions, à l’heure où le recul des ventes d’appareils photo (- 32,8 % en volume entre 2013 et 2014) pèse lourd sur les résultats globaux : la hausse du bénéfice net sur le dernier exercice fiscal (+ 10,5 %) est surtout due à la faiblesse du yen (- 8 % face à l’euro et au dollar).

Pour les analystes, Canon s’offre non seulement l’expertise d’un leader mondial qui fut l’un des instigateurs de la transition de l’analogique vers le tout-IP, mais aussi un vaste réseau de partenaires (75 000 dans le monde) et de distributeurs (dénombrés à 70). En outre, les indicateurs sont au vert pour le marché de la vidéosurveillance avec, selon les diverses estimations, un taux de croissance annuel de 16 % à 22 % d’ici à 2018.

En façade, rien ne changera après cette fusion-acquisition : le top management d’Axis restera en fonction, tout comme ses quelque 1900 employés. Pas de modification d’adresse à prévoir pour le siège social de Lund (Suède), ni pour les centres de R&D et les points de vente en direct.

* Au soir du 9 février 2015, l’action Axis vaut presque sept fois son niveau d’introduction en l’an 2000.

Crédit photo : Maksim Kabakou – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur