Ayasdi fait interagir big data et mathématiques

Big dataData-stockage
donnees-personnelles-entreprises-it

Spécialiste de l’analyse de larges quantités de données, Ayasdi vient de lever 55 millions de dollars, confirmant l’intérêt croissant pour de telles sociétés à l’ère du big data.

Lancée en 2008 par trois mathématiciens, Ayasdi a bouclé une nouvelle levée de fonds de 55 millions de dollars en actions de Séries C.

Le tour de table a été mené par Kleiner Perkins Caufield & Byers (KPCB). Parmi les investisseurs, on trouve Institutional Venture Partners (IVP), Khosla Ventures, Floodgate et Citi Ventures ainsi que deux nouveaux venus : Centerview Capital et Draper Nexus Ventures.

Cet investissement ne fait que confirmer l’intérêt croissant des grands comptes pour l’extraction d’informations pertinentes de leur masse de données également en perpétuelle croissance.

La société compte ainsi parmi ses clients de nombreuses sociétés du Fortune 500, telles que Siemens, Citigroup, Crédit Suisse, Lockheed Martin, l’école de médecine du Mont Sinaï, l’UCSF Médical Center… La start-up a par ailleurs noué des partenariats avec Cloudera, Hortonworks, Intel et Terada.

A sa tête, on trouve Gurjeet Singh, qui a précédemment travaillé pour le compte de Google mais aussi de Texas Instruments. La société bénéficie également de l’expertise de Harlan Sexton et de Gunnar Carlsson (président d’Ayasdi), ce dernier ayant auparavant officié pour le compte du gouvernement américain (il avait ainsi reçu 10 millions de dollars de subventions de recherche pour résoudre des problèmes pour la National Science Foundaion et la DARPA).

Basée sur une approche mathématique, la solution logicielle d’Ayasdi part du postulat que la clé des problèmes se trouve dans leur complexité et non dans la taille des ensembles de données.

Une complexité qui peut masquer des informations cruciales et qui nécessiterait une armée d’analystes pour en extraire le bon grain de l’ivraie.

Face à cette complexité, Ayasdi se fixe un objectif simple : ” Notre mission est de rendre les données complexes utiles pour toutes les organisations et les entreprises », a ainsi déclaré Gurjeet Singh, P-DG d’Ayasdi.

C’est l’analyse de données topologiques (la topologie étant une branche des mathématiques) qui est à la base de l’approche logicielle mise au point par Ayasdi.

En combinant de nombreux algorithmes d’apprentissage automatique avec la topologie et l’intelligence artificielle, Ayasdi a développé une approche entièrement nouvelle qui simplifie l’analyse de données complexes pour les grandes organisations », a déclaré Ted Schlein, General Partner au sein de KPCB.

Le terrain d’application d’Ayasdi n’a pas de frontière, allant de la médecine à la finance. Tous les types de données peuvent être ingurgités par la solution de la start-up qui se dit pionnière dans un domaine amené à croître très rapidement.

Ainsi, selon Steve Herrick, General Partner au sein d’IVP (Institutional Venture Prtners) :  « Les progrès d’Ayasdi pour aider ses clients à tirer des enseignements puissants de leurs actifs de données démontre la valeur extraordinaire de cette nouvelle catégorie de logiciels d’avant-garde. »

Depuis sa création, Ayasdi a donc bénéficié d’un investissement cumulé de 100 millions de dollars. L’argent récolté lors de ce nouveau tour de table sera investi dans les ventes et le marketing ainsi que le logiciel.

 

(Crédit illustration : Bruce Rolff – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur