B3G Télécom, premier opérateur VoIP à lever des fonds en France

Mobilité

Un pool d’investisseurs investit 16 millions d’euros dans cet opérateur alternatif nouvelle génération. Skype compte parmi ses clients.

Dans le domaine de la voix sur IP, les levées de fonds sont rares en France. Dans le segment des équipementiers, on peut noter le cas de Netcentrex et de Cirpack tombé depuis dans le giron de Thomson (voir édition du 22 avril 2005). Wengo aurait pu voler la vedette à B3G Télécom si le service de voix sur IP navait pas décidé de se rattacher à Neuf Télécom (voir édition du 07 juillet 2005).

Début 2006, B3G Télécom a annoncé un tour de table de 16 millions d’euros auprès de trois fonds d’investissement: Axa Private Equity, Société Centrale d’Investisssement (groupe BNP-Paribas) et Partech International.

Les investisseurs financiers disposent dorénavant de 25% du capital de lopérateur, 10% reste dans les mains d’un fond d’amorçage (Iperium), le reste est dans les mains de quatre dirigeants fondateurs: Christophe Bach (PDG), Patrice Giami (co-PDG), Nicolas Jeuffrain (Directeur Marché Opérateur) et Sofianne Ammar (Directeur général). Les fonds injectés vont essentiellement servir à développer les relais commerciaux en Europe et à développer la R&D.

De la voix sur IP en marque blanche

Pourquoi les activités de B3G Télécom ont attiré l’attention de ces investisseurs ? Depuis sa création en 2001, l’opérateur a renouvelé sa gamme de services télécoms en pariant sur le tout IP.

Du coup, il propose des services de voix sur IP aux entreprises sous forme d’offres IP-Centrex. Sur les 5000 clients dont ils disposent, un bon millier font appel à B3G Télécom pour ses prestations de VoIP.

La deuxième offre qu’il déploie s’adresse aux opérateurs. B3G Télécom propose de monter des offres de voix sur IP en marque blanche.

Un peu comme la société Internet Télécom (revendue ensuite à France Télécom) avait fait dans le domaine de l’accès Internet en montant des offres ISP estampillées M6 Web ou Voodoo (une ancienne marque de la banque Société Générale) dans les années 2000.

Collaboration avec Skype

L’opérateur en voix sur IP travaille notamment avec le groupe allemand T-Online (dont Club Internet en France) et le trublion Skype. “Nous prenons en charge les communications des services Skype In et Skype Out en France”, explique Patrice Giami. La société devrait prochainement annoncer la signature d’un contrat avec une filiale du groupe télécom néerlandais KPN.

En termes de business, B3G Télécom a déjà fait ses preuves. En 2005, il devrait réaliser un chiffre d’affaires de 60 millions deuros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur