Babillage : tous contre AOL ?

Mobilité

Les principaux fournisseurs de logiciels de messageries instantanées, s’allient au sein de IMUnified pour trouver des standard afin d’assurer l'”interopérabilité” entre leurs produits. Seul absent, mais sans surprise : AOL, critiqué pour ses réticences à s’ouvrir aux autres.

Ne réussissant visiblement pas à obtenir gain de cause face à la justice, les opposants à AOL dans la bataille pour un standard de “chat” ouvert se regroupent comme prévu pour attaquer sur le plan technologique (voir édition du 26 mai 2000). Ils y sont tous : AT&T, Excite, iCAST, MSN, Odigo, Phone, Prodigy, Tribal Voice et Yahoo… tous contre AOL ou tous sauf AOL ? La question reste sans réponse. Du côté des fournisseurs d’AIM (AOL Instant Messager), on se base sur des arguments sécuritaires : “Notre priorité est la sécurité”, explique une porte-parole. “Oui, nous sommes favorables à une compatibilité, mais pas à n’importe quel prix, nous demandons des garanties de respect de la vie privée et, je le répète, de sécurité”.

Peu de précisions sont connues concernant les applications communes qui pourraient découler de la collaboration entre les membres d’IMUnified. IM pour Instant Messaging, mais le jeu de mots avec “immune” (immunisé en anglais) est facile. Du côté d’AOL, on parle à mots couverts de lobbying. Interrogé sur le but d’une telle collaboration, MSN y voit plus une “déclaration d’intention” qu’autre chose. “Nous allons tous y gagner, mais pour l’instant il n’y a rien de précis. A l’avenir en revanche nous pourrions trouver des accords sur des normes en liaison avec les appareils portables”. Mais nous n’y sommes pas encore et pour juger des intentions d’IMUnified, il faudra attendre la fin août, date à laquelle le groupe prévoit d’annoncer le support des premiers protocoles développés par l’organisme de standardisation IETF (Internet Engineering Task Force).

Pour en savoir plus : IMUnified


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur