Bag2Go : la valise connectée prend son envol avec Airbus

Cloud
Airbus Bag2Go

Soutenu par Airbus, le projet Bag2Go vise à faciliter le transit des valises dans les aéroports grâce à la radio-identification et à la géolocalisation, grâce au GPS ou aux réseaux GSM.

Au croisement de la radio-identification (RFID) et des technologies de géolocalisation (GSM, GPS), la valise connectée prend son envol, soutenue par Airbus.

Développée conjointement par l’opérateur télécoms T-Mobile et le fabricant allemand Rimowa, la dénommée Bag2Go entre dans la catégorie des objets dits “intelligents”.

Elle communique en l’occurrence avec l’iPhone, auquel elle s’associe via un identifiant unique renseigné sous la forme d’un code-barres.

Chacune de ses étapes de transit est alors retranscrite via l’application dédiée Find My Bag, qui émet des alertes si l’itinéraire suivi ne correspond pas à celui du propriétaire (mauvais vol, mauvais aéroport…)

Il est prévu – Bag2Go n’en est encore qu’au stade du prototype – que ces vérifications soient effectuées au niveau des portails de contrôle équipés en lecteurs RFID.

Ces derniers devraient en outre router automatiquement les bagages vers la destination adéquate. Pour pallier le manque de précision du GPS en intérieur, les réseaux cellulaires 2G seront mis à contribution.

La mini-balance embarquée permet par ailleurs d’afficher la masse de la valise sur l’écran d’un iPhone situé à proximité.

bag2go

Airbus, qui s’est confié à Australian Business Traveller, estime que Bag2Go coûtera 20% de plus qu’un modèle classique.

A cet égard, le constructeur aéronautique compte inviter les compagnies aériennes à en faire un service annexe, sous la forme d’une location au vol.

Il est même question d’un service de prise en charge des bagages depuis le domicile du client.

Une démarche qui n’est pas sans précédent, mais à laquelle l’utilisation combinée du RFID, du GPS et du GSM apporterait davantage de flexibilité, les passagers n’ayant plus à emporter avec eux que leur(s) bagage(s) à main.

Plusieurs obstacles s’imposent néanmoins. Première contrariété : convaincre les aéroports de moderniser leurs infrastructures. Les compagnies aériennes devront également faire équiper leurs appareils pour éviter les interférences électromagnétiques.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous tous les secrets du Wi-Fi ?

Crédit photo: Palto – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur