Bagarre autour de l’Internet gratuit en Angleterre

Régulations

Le fournisseur de services Internet britannique Localtel, qui offre à la fois l’accès et les communications gratuites pour Internet, vient de porter plainte contre British Telecom. L’opérateur traînerait les pieds pour relayer correctement les communications de ses internautes.

L’Internet 100% gratuit existe en Grande-Bretagne, mais se heurte encore à quelques velléités. Localtel, qui propose le surf à zéro franc le soir et le week-end (voir édition du 30 avril 1999) a déclaré les hostilités envers l’opérateur historique British Telecom. Plus précisément, il a porté plainte auprès du gendarme britannique des télécoms (l’Oftel) pour dénoncer la lenteur avec laquelle BT renvoie les communications des internautes vers son service gratuit Screaming.net. Le fournisseur indique avoir déjà enregistré 50000 demandes à la fin mai, or moins de 5000 personnes seulement auraient accès à son service depuis le réseau téléphonique de BT, qui reste un passage obligé. Plus de 2000 clients signeraient chaque jour auprès de Localtel pour bénéficier de l’Internet gratuit, or seulement 250 personnes parviennent à y accéder quotidiennement. “Nous sommes en contact régulier avec Localtel et nous mettons davantage de ressources pour assurer la commutation des consommateurs”, a répondu un porte-parole de British Telecom. Ce qui ne calme guère l’intéressé : “Ils répètent cela depuis longtemps. En attendant, nous avons de nombreux clients en colère qui aimeraient rejoindre Screaming.net en raison des horaires gratuits”.

Pour en savoir plus : http://www.screaming.net


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur