Banque Directe veut garantir les paiements en ligne

Mobilité

Une carte de paiement qui garantit les transactions en ligne, un service de paiement entre particuliers, tels sont les nouveaux services que propose la banque en ligne Banque Directe. La sécurisation des moyens de paiement en ligne est indispensable pour gagner la confiance des consommateurs.

La fraude en ligne serait le premier frein au développement du commerce électronique grand public, selon les dernières enquêtes. Si les pouvoirs publics y travaillent (voir le débat qui agite l’Assemblée nationale autour de la sécurité), les banques l’ont bien compris et elles développent, avec plus ou moins de bonheur, des solutions pour rassurer leurs clients. Dans ce sens, la banque en ligne Banque Directe lance deux nouveaux services de paiement en ligne dits sécurisés : Directe Card et MinutePay. Le premier est une solution de paiement du consommateur vers le commerçant tandis que le second, plus original, permet les transactions directement entre les individus.

Direct Card n’est rien d’autre qu’une nouvelle carte de paiement qui se distingue essentiellement par son design translucide. Elle s’utilise comme une carte bancaire traditionnelle tant pour les transactions en ligne (on communique les seize chiffres habituels) que pour l’achat dans le monde “physique” (paiement à l’aide d’un lecteur sur lequel on compose son code secret). La différence avec les autres cartes de paiement vient de Banque Directe, qui garantit elle-même les transactions et s’engage à rembourser, sous 48 heures mais avec un plafond de 3 000 euros par an (soit 19 678,71 francs), le client qui contesterait une utilisation frauduleuse de sa carte sur Internet. La carte, alors mise en opposition, est gratuitement remplacée par une nouvelle sous les huit jours. Une simple déclaration par fax ou courrier suffit. La banque se charge ensuite d’enquêter pour rechercher l’origine de la fraude. Autre service, la garantie de livraison. Détérioré ou jamais livré, le bien commandé est également remboursé par la banque à hauteur de 2 500 euros par an (16 398,93 francs). Là, le client mécontent doit remplir une demande d’indemnité qu’il renvoie par courrier, fax ou e-mail. Pour bénéficier de la Directe Card, il faut, bien sûr, ouvrir un compte Internet chez Banque Directe. Compte agrémenté d’un service d’alerte par e-mail de dépassement du seuil dont le montant est fixé par le titulaire lui-même. La Directe Card est commercialisée 39 euros (255,82 francs) l’an.

Autrement dit, avec Directe Card, Banque Directe simplifie les démarches du propriétaire d’une carte de paiement puisque, en cas de conflit, c’est de toute façon à la banque, qui se tourne généralement vers le commerçant, de justifier la validité de la transaction. Dans le cas où l’auteur de la transaction n’est pas authentifié, celle-ci est annulable. Directe Card n’a donc rien à voir avec la CVD qui utilisera des numéros temporaires et que s’apprête à lancer le GIE carte bleue (voir édition du 14 février 2001). Cependant, ce service de garantie aussi clairement affiché est peut-être le premier avancé par les établissements bancaires français. Une avancée dont la filiale de BNP Paribas, qui annonce plus de 100 000 clients depuis son ouverture en 1994, attend 10 000 utilisateurs avant la fin de l’année.

Des paiements de particulier à particulier

L’autre service, MinutePlay, ne sera lancé qu’en juin prochain. Ce système qui permettra le paiement électronique sécurisé de personne à personne, s’inspire de PayPal qui revendique 7 millions d’utilisateurs aux Etats-Unis et adopté par Yahoo en début d’année (voir édition du 22 janvier 2001). Pour le moment, on ne sait pas grand-chose du fonctionnement de MinutePay, si ce n’est que la transaction se fera par e-mail. Au préalable, l’utilisateur devra s’inscrire chez Banque Directe ou directement sur le site de MinutePay (quand il sera lancé), à qui il fournira son adresse e-mail et son numéro de compte. En assurant la relation entre les individus et les processus d’alimentation et de retrait, la banque et MinutePay garantissent ainsi les transactions. D’abord adressé aux internautes, le service pourrait s’étendre à des transactions commerciales globales.

Pour en savoir plus :Le site de Banque Directe


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur