Barack Obama reste client de BlackBerry

Cloud
barack-obama-blackberry

Pour des raisons de sécurité, le président des Etats-Unis est interdit d’iPhone, contrairement à ses filles.

En dépit de ses difficultés financières et structurelles, BlackBerry va conserver le plus emblématique de ses clients : Barack Obama.

Pour des raisons de sécurité, je ne suis pas autorisé à disposer d’un iPhone“, a déclaré le président des Etats-Unis, qui défendait, ce mercredi à la Maison Blanche, son projet de loi sur la santé.

Le dirigeant américain s’était déjà distingué en 2009, lors de sa prise de fonction : il était, après d’âpres négociations, parvenu à conserver son smartphone, alors que ses prédécesseurs avaient dû couper les ponts des communications électroniques mobiles.

Comme le note Silicon.fr, les problématiques de sécurité qui favorisent BlackBerry face à l’iPhone n’ont pas été détaillées, mais la firme canadienne est effectivement réputée pour l’attention qu’elle apporte à la confidentialité des communications de ses clients.

Plusieurs agences américaines lui ont d’ailleurs décerné des certifications en ce sens.

Illustration avec les modèles Z10 et Q10 équipés du serveur de gestion BlackBerry Enterprise 10 : ils ont passé avec succès les tests conditionnant leur intégration au sein du système d’information du ministère de la Défense.

Parmi les éléments retenus, la capacité à séparer en deux environnements distincts les besoins personnels et professionnels, grâce à la technologie Balance.

A contrario, il serait possible de surveiller l’iPhone à travers 38 de ses fonctionnalités.

Mais dans tous les cas, la NSA est en mesure de pister (presque) n’importe quel utilisateur d’un smartphone, comme l’ont démontré les nombreux documents officiels exfiltrés par le technicien Edward Snowden, à l’origine des révélations sur le programme d’écoutes massives PRISM.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur