Base de données open source : SkySQL lève 4 millions d’euros

EntrepriseStart-up

L’alternative MySQL, venue de Finlande, boucle un premier tour de table important. La start-up a fédéré des anciens de MySQL déçus par Oracle.

SkySQL est une start-up finlandaise, créée en riposte à la prise de contrôle de MySQL par Oracle (dans le cadre du rachat de Sun).

Face à l’emprise du groupe de Larry Ellison, elle joue à fonds la carte de l’alternative MySQL sur le marché des systèmes de gestion de bases de données (SGBD).

Dès l’origine en 2010, la volonté était de concevoir un nouvel écosystème, toujours en mode open source.

Le premier choix dans les solutions de base de données MySQL à prix abordable pour l’entreprise“, comme l’équipe le clame à travers son slogan.

Les investisseurs prennent ce pari au sérieux.

SkySQL vient de lever quatre millions d’euros auprès de fonds comme Finnish Industry Investment, OnCorps, Spintop Ventures et Open Ocean Capital (fondé par des anciens collaborateurs de MySQL).

Historiquement, on trouvait déjà OnCorps et Open Ocean Capital dans le capital de la société.

Opérant désormais dans 13 pays (dont la France), SkySQL va utiliser ce nouvel apport d’argent frais pour développer ses produits, “dont des briques capitales“, assure le communiqué.

Il s’agit de se diversifier au-delà des solutions MySQL et MariaDB, pour faire de l’entreprise “un fournisseur accompli de produits et services pour les bases de données“.

Dans une interview accordée à Silicon.fr en novembre 2011, SkySQL recensait 175 clients dans le monde (dont Canal+, La Poste, Orange, PAP.fr et Virgin Mobile pour la France).

L’éditeur scandinave compte s’attaquer à la problématique de montée en charge des bases de données dans le cloud.

Logo : © Frog 974 – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur