Bases de données : IBM détrônerait Oracle

Cloud

Avec le rachat d’Informix l’an passé, IBM serait parvenu à enlever la première place à Oracle sur le segment des bases de données, selon le cabinet d’étude Gartner Dataquest.

Oracle, numéro un des bases de données, perdrait sa place au profit d’IBM, annonce la société d’étude Gartner Dataquest. Sur l’année 2001, IBM serait ainsi devenu le numéro un des ventes de logiciels pour les bases de données, révèle Gartner Dataquest. Avec un chiffres d’affaires de 3,06 milliards en 2001, IBM se place dès lors en tête avec 34,6 % du marché mondial des SGBDR. De son côté, Oracle a vu son chiffre d’affaires baisser de 2,97 milliards de dollars à 2,83 milliards et détiendrait 32 % du marché, contre 34,1 % l’année précédente.

L’augmentation du chiffre d’affaires d’IBM est toutefois à relativiser. Big Blue a en effet racheté l’an dernier Informix (voir édition du 25 avril 2001) et c’est cette acquisition qui a permis non seulement d’augmenter son chiffre d’affaires mais aussi de dépasser Oracle. Les ventes d’Informix ont contribué également au chiffre d’affaires d’IBM dans les bases de données à hauteur de 264,4 millions de dollars. D’ailleurs, commentant le rachat d’Informix à Reuters, Betsy Burton, analyste chez Dataquest, déclarait qu’IBM avait acheté en définitive des parts de marché. Et Lori Bosio, porte-parole d’IBM, d’ajouter qu’il aurait fallu cinq ans pour bâtir l’activité sans Informix.

Au moment du rachat d’informix, Marc Dupaquier, vice-président monde d’IBM Data Management, déclarait sur VNUnet.fr : “En parts de marché, IBM ne grignote que deux points par an sur Oracle. Nous voulons faire plus et surtout dans un minimum de temps”. Grâce à cette acquisition, IBM couvre désormais tous les produits du marché, des plate-formes comme Windows et Unix aux systèmes d’exploitation plus anciens. Par ailleurs, IBM a hérité d’Informix, une base installée d’environ 100 000 clients à travers le monde.

Oracle reste premier sur les SGBDR

Gartner Dataquest précise toutefois qu’Oracle reste le leader dans les logiciels de bases de données relationnelles, même si là aussi sa part de marché a baissé de 2,7 points entre 2000 et 2001. S’il conserve la première place sur la plate-forme Unix, Oracle perdrait des parts de marché dans le secteur des serveurs au profit de Microsoft et de sa plate-forme d’exploitation Windows. Dataquest explique que le recul d’Oracle serait en partie dû à des prix élevés, à un moment où les entreprises, confrontées à une situation économique difficile, essayaient de faire des économies.

Microsoft, quant à lui, se maintient à la troisième place avec 16,3 % de parts de marché contre 14 en 2000. La firme de Redmond a réalisé un chiffre d’affaires de 1,44 milliard de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur