Bases de données : Oracle exclut une spin-off avec Sun

Cloud

Larry Ellison est impatient de boucler le rapprochement avec Sun, qui perd de l’argent. Il attend le feu vert de l’Europe.

Larry Ellison voudrait boucler le rapprochement avec Sun Microsystems rapidement. A l’occasion d’une intervention dans un cercle professionnel de la Silicon Valley,  le P-DG d’Oracle a montré une certaine impatience. Le bouillonnant manager assure que Sun perd actuellement 100 millions de dollars par mois.

Alors que les autorités anti-trust américaines ont donné leur aval à ce rapprochement (la transaction est évaluée à 7 milliards de dollars), les régulateurs européens prennent davantage de soin pour examiner les implications sur le marché. Et Bruxelles ne cache pas ses préoccupations concernant le domaine des bases de données.

Selon Reuters qui a repris les propos de Larry Ellisson sous forme de dépêche, il ne sera pas nécessaire de procéder à une spin-off de cette activité (Oracle Database d’un côté et MySQL de Sun de l’autre) pour respecter les cadres de lois sur la concurrence.

Le P-DG d’Oracle considère que le rapprochement avec Sun, annoncé dès avril, demande des clarifications auprès des autorités européennes compétentes mais il sera avalisé sans conditions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur