Bases de données open source : Couchbase lève 25 millions de dollars

EntrepriseLevées de fonds

Couchbase va mettre à profit son 4e tour de financement (25 millions de dollars) pour accélérer le développement de son système de gestion de bases de données open source basé sur la technologie NoSQL.

Spécialisé dans la technologie de base de données NoSQL, l’Américain Couchbase lève, pour son quatrième tour de table (Series D), 25 millions de dollars.

L’ensemble des investisseurs historiques, en l’occurrence Accel Partners, Mayfield Fund et North Bridge Venture Partners, ont remis au pot.

Marquée par l’entrée au capital du fonds privé Adam Street Partners, l’opération porte à 56 millions de dollars le total des sommes investies dans la société depuis sa création en 2009.

Basé à Mountain View (Californie), Couchbase compte mettre à profit ce financement pour accélérer le développement de son système de base de données orienté document, dérivé de NoSQL et délivré sous licence Apache.

A l’origine du projet open source du même nom, l’entreprise souhaite également étendre ses activités à l’international, notamment en Amérique du Nord, en Europe et au Japon.

Elle cherche par ailleurs à ouvrir des implantations en Asie (Chine, Inde) et en Amérique latine (Brésil, Argentine), mais aussi à accélérer la promotion de son offre et le développement stratégique de nouveaux produits… dont certains feront l’objet d’une communication dans les semaines à venir.

Cette offensive à 360 degrés fait suite au lancement, en décembre 2012, de Couchbase Server 2.0.

Proposée dans des variantes Community et Enterprise, cette nouvelle version introduit notamment des extensions documentaires et une fonctionnalité de réplication croisée entre data centers.

Principal facteur de croissance du chiffre d’affaires de Couchbase (“multiplié par 4 sur l’exercice fiscal 2013 achevé au 30 juin”), elle s’appuie toujours sur NoSQL, alternative aux bases de données relationnelles, avec une architecture plus souple, sans langage de manipulation déclaratif.

Applicable tout particulièrement aux sites Internet, elle permet de gérer profils utilisateurs, sessions, contenus, mise en cache, métadonnées…

Sa capacité de montée en charge (‘scalability’) lorsque les données sont réparties sur un cluster de serveurs en fait une valeur ajoutée dans les projets big data et pour les applications Web qui recouvrent des besoins analytiques ou de stockage de données semi-structurées.

Parmi les utilisateurs de Couchbase, on trouve des références comme l’équipementier réseau Cisco, le groupe Internet AOL, le spécialiste du paiement électronique PayPal et le réseau social BtoB LinkedIn.

couchbase-server

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur