BBX est mort, vive BlackBerry 10

Cloud
BBx by Basis

L’appellation BBX n’est plus. L’action en justice d’une entreprise américaine qui en revendique la paternité pousse RIM à renommer BlackBerry 10 sa future plate-forme logicielle unifiée.

RIM renonce à poursuivre l’exploitation de l’appellation BBX, retenue dans la promotion de sa future plate-forme logicielle unifiée résultant de l’union de BlackBerry OS (smartphones) et QNX (tablette Playbook).

Son bourreau, un inconnu au bataillon dénommé Basis International, s’est pourvu en justice au mois dernier, pour appropriation frauduleuse de la marque BBX.

Editrice d’une solution de développement d’outils d’entreprise en Java et HTML5, la société basée au Nouveau-Mexique revendique la paternité d’un acronyme dont les éléments supplémentaires apportés en date du 25 novembre confirment la déposition officielle en 1985.

Cette politique affirmée d’indépendance vis-à-vis de tout système d’exploitation a vraisemblablement joué en faveur du plaignant, qui a obtenu une injonction préliminaire à l’encontre de Research In Motion.

Le groupe canadien, qui avait mis un point d’honneur à introniser BBX lors de sa dernière DevCon, n’en a pas à proprement parler remis en cause la raison d’être, ni les ambitions nourries à l’aube d’une implémentation prévue pour 2012.

Mais en saborder sans concession jusqu’à l’essence la plus significative pour lui substituer une dénomination dénuée de toute saveur (en l’occurrence, “BlackBerry 10”) revient à céder un peu plus de terrain et des morceaux de choix d’un écosystème qui tombe en lambeaux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur