BEA marie développement et intégration dans WebLogic 8.1

Cloud

BEA Systems joue une partie de son avenir avec le lancement de WebLogic 8.1, évolution majeure de son produit phare. En unifiant outils de développement et d’intégration, il compte reprendre l’avantage sur IBM.

Comme prévu, BEA Systems commence à livrer ces jours-ci la nouvelle version de son serveur d’applications, WebLogic 8.1. C’est l’occasion pour ses dirigeants d’en rappeler les grandes caractéristiques. La principale est d’apporter une intégration améliorée entre cinq produits : le serveur d’applications J2EE proprement dit, le serveur d’intégration, une solution de conception et d’administration de portail, un module dédié à la sécurisation des applications et une plate-forme de développement d’applications Java. Cette dernière bénéficie d’une ergonomie améliorée de façon à mieux supporter la comparaison avec Visual Studio ?Net de Microsoft.

BEA Systems cite parmi ses premiers clients Virgin Mobile USA. Déjà utilisateur de la version 6.1, le fournisseur de services sans fil compte adopter d’ici le premier trimestre 2004 la version 8.1. C’est, semble-t-il, l’ergonomie des outils de développement qui ont motivé sa décision de migrer. Mais c’est peut-être le couplage des technologies de développement et d’intégration qui constitue au final la principale innovation de WebLogic 8.1, le développement et l’intégration ayant été longtemps distingués. Avec ce nouvel opus, BEA compte reprendre le terrain cédé à WebSphere d’IBM et aux alternatives Open source tel JBoss (voir édition du 7 mai 2003).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur