BEA s’allie à HP dans les serveurs d’applications

Cloud

Afin de contrer efficacement IBM sur le marché des serveurs d’applications, BEA s’allie les services de HP. Le spécialiste des logiciels d’infrastructure applicative annonce par ailleurs une nouvelle version de serveurs d’applications Weblogic.

Le spécialiste des logiciels d’infrastructure applicative BEA a annoncé, au cours de sa conférence eWorld, la sortie d’une nouvelle version de son serveur d’applications WebLogic 7.0. La nouvelle version utilise le standard J2EE 1.3 et devrait être capable de mieux supporter les services Web. L’édition 7.0 sera ainsi compatible UDDI (Universal Description, Discovery and Integration). Parmi les autres nouveautés, BEA annonce la mise en place d’un outil permettant de générer les interfaces WSDL (Web Services Description Language) visant à permettre l’échange de services en réseau. Enfin, la nouvelle version s’enrichit d’outils permettant une meilleure administration du système et facilitant la mise en place de services Web.

Par ailleurs, l’offre devient packagée et rassemble à la fois le serveur d’applications et la solution WebLogic Integration pour accélérer le développement et le déploiement de nouvelles applications et minimiser ainsi les charges d’intégration, ce qui permet de réduire le coût global des projets informatiques. Le package comprend par ailleurs WebLogic Portal pour personnaliser les points d’accès des informations d’entreprise pour les employés, clients et partenaires. Dernière application à intégrer la solution : Workshop. BEA lance en effet un outil de programmation visuel orienté Java afin de faciliter le développement de services Web. WebLogic Workshop permet de lire des applications développées en JSP, Servlets, EJB. WebLogic Platform 7.0, qui regroupe aujourd’hui plusieurs briques, présente dorénavant l’avantage de disposer de procédures d’installation et de déploiement plus simples et devrait éviter tous les problèmes de compatibilité, notamment au moment de l’installation de nouvelles versions.

HP, un partenaire privilégié

BEA annonce en outre un important contrat avec HP. Ce dernier compte désormais privilégier WebLogic sur l’ensemble de ses plates-formes et vendra et distribuera les logiciels WebLogic. Par ailleurs, la branche services du constructeur deviendra un partenaire intégrateur privilégié de BEA. HP semble ainsi confirmer les rumeurs sur son retrait du marché des middlewares. De son côté, BEA trouve avec HP et son offre packagée de quoi s’opposer efficacement à la montée en puissance d’IBM et notamment à sa plate-forme J2EE WebSphere. La dernière étude de Dataquest plaçait BEA à la première place du marché des serveurs d’applications avec 34 % de parts de marché contre 31 % pour IBM.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur