BeOS dresse son catalogue

Cloud

BeOS, le système d’exploitation orienté multimédia tient à rompre son image d’OS sans application. La société Be vient de publier une liste des logiciels qu’il peut recevoir.

La société Be vient de publier sur son site une liste des applications tournant sous son système d’exploitation BeOS. But de l’opération : casser l’image d’une plate-forme pauvre en applications que traîne BeOS depuis ces débuts. Mais l’OS du français Jean-Louis Gassée n’échappe cependant pas à sa spécialisation : celle d’un système ? excellent au demeurant ? dédié au multimédia, quasiment dénué de tout outil bureautique. La liste comprend soixante applications, dont un tiers est consacré au son, à l’image ou à la vidéo. Les outils de développements et les utilitaires Internet (dont le navigateur NetPositive) tiennent une bonne place, de même que quelques jeux, parmi lesquels Quake II.

La liste comprend aussi des logiciels encore en développement, dont les célèbres Cinema4D ou Bryce4, ainsi que le jeu Civilization – Call to Power, et le navigateur Opera.

Pour en savoir plus : La liste sur le site de Be


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur