Bernard Seité (AMD) : “Processeurs Opteron 4000 : entre économie et faible consommation”

CloudComposantsEntreprisePoste de travail

C’est la sortie officielle de la famille Opteron 4000 chez AMD. Cette nouvelle série de processeurs (4-6 cœurs) s’adresse à un large spectre de clients : du data center à la PME. Interview.

AMD vient de lancer officiellement la famille des Opteron 4000 (nom de code “Lisbon”), le deuxième étage des plates-formes de processeurs de l’année 2010 avec les Opteron 6000 (“Magny-Cours”).

Cette nouvelle série de processeurs comprenant quatre à six cœurs a vocation à s’adresser à un large spectre de clients : des data centers aux petites et moyennes entreprises.

Le cœur de cible étant les plates-formes bi-processeurs, qui, selon AMD, représente 75% des profils machines que l’on rencontre sur le marché.

Berrnard Seité, Directeur technique chez AMD France, précise le positionnement face à Intel. (Interview réalisée le 22/06/10)

ITespresso.fr : Comment interpréter les mouvements de plates-formes processeurs chez AMD que l’on observe actuellement ?
Bernard Seité : 2010 est une grande année pour les plates-formes AMD avec une stratégie en deux volets. Premier évènement : le 29 mars, nous avions introduit une série Opteron 6000 (nom de code Magny-Cours, de 8 à 12 cœurs). Cette fois-ci, nous introduisons une deuxième famille Opteron 4000 (“Lisbon”) de 4 à 6 cœurs. Dans nos lancements, nous prenons en compte l’état du marché. Aujourd’hui, on observe que le segment des plates-formes bi-processeur est le plus vaste (environ 75% du marché selon des données interne AMD datant du troisième trimestre 2009). Il est hypertrophié par rapport à d’autres segments. Au-dessus, les plates-formes 4-8 processeurs représentent 5% du marché. En dessous, on trouve les plates-formes avec un processeur qui représentent encore 20% du marché. Au fur et à mesure que les constructeurs comme AMD introduisent des processeurs à cœur multiple, on finit par avoir une puissance de calcul suffisante dans un bi-processeur (et même quelques fois dans un mono-processeur). Nous avons d’une part une approche performance vers le haut avec Opteron 6000 (“Magny-Cours”) qui couvre également le segment 4 processeurs. Ce qui un impact au niveau des prix sur les plates-formes à deux processeurs. Les tarifs ne changent plus dans un mode bi-processeur ou quadri-processeur. Cela permet de redonner un intérêt économique au segment 4P.

ITespresso.fr : Vous introduisez la série AMD Opteron 4000 (“Lisbon”). Quelle est son approche ?

Bernard Seité : On en recense deux. D’un point de vue économie et la réduction de consommation d’énergie. Ainsi, en bas de gamme, on peut descendre à 32 watts [dans la série Opteron 4000, on se situe entre 70W et 32W, ndlr]. On décline donc la consommation vers le bas. On se situe entre 4 et 6 cœurs par processeur. On a naturellement moins de performance qu’avec Magny-Cours. La famille Opteron 6000 peut descendre jusqu’à 65 watts mais le gros de la famille se situe à 80 watts.

(lire la fin de l’interview page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur