Biens technologiques : le marché français accuse un recul de 3% en 2008

Mobilité

Même tiré par les jeux vidéo, les écrans plats HD, les lecteur Blu-ray et les smartphones, le marché des produits technos en France fait grise mine.

C’est une première depuis dix ans : le chiffre d’affaires généré par le secteur des produits technologiques en France a baissé de 3% en 2008, pour s’établir à 19,5 milliards d’euros, selon le bilan annuel publié par l’institut d’études GfK. En 2007, le marché français des biens technologiques, qui englobe l’électronique grand public, l’informatique, les télécoms, et les secteurs de la photo et des jeux vidéo, avait connu une hausse de 9% de son chiffre d’affaires en 2007 et de 12% en 2006.

L’univers des jeux vidéo a notablement tiré son épingle du jeu en 2008. Il enregistre une année record en termes de chiffres d’affaires : 1,57 milliard d’euros, soit une croissance de 19% par rapport à 2007.

En revanche, les autres secteurs ont été fortement touchés : -6% pour les produits électroniques grand public, -5% pour le matériel informatique, -2% pour le monde de la photo.

Et le chiffre d’affaires lié aux ventes de téléphone mobile reste stable, mais seulement grâce aux bonnes performances enregistrées par les smartphones, à l’instar de l’iPhone, qui ont connu une progression de 80% en valeur l’année dernière.

Les téléphones mobiles et les GPS ont moins de succès

L’institut GfK note que cette baisse généralisée du chiffre d’affaires des biens technologiques en France peut s’expliquer par le ralentissement notable de certains moteurs de croissance qui avaient tendance à tirer le marché de la high-tech vers le haut ces dernières années.

C’est notamment le cas des télévisions : il s’est vendu dans l’Hexagone 5,9 millions d’unités en 2008, pour un marché en valeur d’un peu plus de 4,3 milliards d’euros, soit une petite hausse de 2%, alors que ce secteur était en pleine explosion en 2007. La croissance des ventes de GPS commence elle aussi à s’effondrer, avec un CA en recul de 19%. 

La catégorie des téléphones mobiles ne se porte pas beaucoup mieux. Il s’en est vendu 21,7 millions d’exemplaires en 2008, soit 2% de moins qu’en 2007. Le chiffre d’affaires (hors smartphones) a enregistré une baisse de 9%.

Le secteur de la HD, les smartphones et les APN reflex ne connaissent pas la crise

Et si le marché a reculé en valeur, c’est notamment en raison d’une pression de plus en plus forte sur les prix de vente des produits technologiques. Les constructeurs ont ainsi dû se résoudre à baisser le prix de leurs matériels. Par exemple, le prix moyen d’un PC en 2008 s’est établi à 652 euros, en baisse de 16% par rapport à 2007.

Le prix moyen des notebooks a fortement baissé en 2008, sous l’effet de l’arrivée d’une nouvelle offre, constituée des netbooks aux prix moyens de 340 euros en 2008, donc largement moins chers que les notebooks traditionnels. Même si cette nouvelle offre a généré un nouveau marché, il a instauré dans l’esprit des consommateurs de nouveaux seuils psychologiques de prix”, explique Bertrand Huck, directeur commercial chez GfK Retail and Technology.

Certains produits ont toutefois toujours la cote. C’est ainsi le cas des équipements proposant la Haute Définition, comme les écrans plats HD ou les lecteurs Blu-ray. Les smartphones ont aussi connu un beau succès en 2008, avec 1,8 million d’unités vendus, dont 80% ont été des modèles à écrans tactiles. Dans la catégorie de la photo numérique, les appareils photo reflex ont été très plébiscités. Ce secteur enregistre une croissance de 20% en 2008.

Pour autant, GfK craint que l’année 2009 soit morose et note que les perspectives “ne sont pas très bonnes”. L’institut table sur une baisse de 9% du chiffre d’affaires par rapport à 2008, à 17,7 milliards d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur