Bientôt des Palm plus rapides grâce à Motorola ?

Cloud

Les processeurs utilisés par les Palm n’ont quasiment pas évolué depuis les premiers modèles. Une situation qui pourrait changer avec l’annonce par Motorola de deux nouvelles puces dans la gamme des DragonBall, beaucoup plus puissantes.

Motorola vient d’annoncer la disponibilité de deux nouveaux modèles de puces DragonBall, les processeurs au coeur des Palm. Le premier, le DragonBall Super VZ (dont le vrai nom est en réalité MC68SZ328 ) est une amélioration de la gamme actuelle. Principal progrès, une fréquence de 66 MHz, soit deux fois plus que les puces actuellement utilisées pas les Palm, Visor et autre Clié. Cette quatrième génération de processeurs mobiles, basée sur le jeu d’instructions 68K (le même que celui des processeurs des anciens Mac, ainsi que des Amiga et Atari ST), devrait être la dernière. Elle devrait laisser placer à une gamme de processeurs plus puissants, basés sur un coeur ARM.

Compatibilité avec Bluetooth

Le second processeur présenté par Motorola est justement le premier représentant de cette gamme. Le DragonBall MX1 est basé sur un coeur ARM920T, capable de tourner de 140 à 200 MHz et délivrant une puissance comparable, selon Motorola, à celle du StrongARM d’Intel (voir édition du 23 août 2000). Outre la puissance et la faible consommation d’énergie, le MX1 apporte une compatibilité native avec la norme de communication sans fil Bluetooth et les normes de stockage Secure Digital (des Palm m500 et m505) et Memory Stick (des Sony Clié). Bientôt dans nos Palm ?

Pour en savoir plus :

La gamme DragonBall sur le site de Motorola (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur