Bientôt les sons martiens sur Internet

Mobilité

La sonde Mars Polar Lander emmène un appareil inhabituel dans l’exploration spatiale. Un microphone retransmettra en direct sur Internet les sons de la planète rouge.

L’idée avait germé il y a une trentaine d’années dans l’esprit de Carl Sagan. Elle a pris corps sous forme d’une petite boite que la NASA a accepté d’installer sur sa sonde Mars Polar Lander. Le 3 décembre, si tout va bien, les internautes pourront écouter les rugissements des tempêtes martiennes, quelques heures après l’arrivée de la sonde à destination.

Pas moins de 50 000 dollars auront été consacrés à l’expérience, apportés par les dons des 100 000 membres de la Société planétaire. Cela met le prix de la charge embarquée à 1000 dollars le gramme. Le microphone fournira des sons de qualité variable, entre 5 kHz et 20 kHz. Il est relié à une puce sonore analogue à celle des micro-ordinateurs. Les chercheurs prévoient également de l’utiliser comme stéthoscope pour déceler d’éventuelles problèmes de la sonde.

Qu’on ne s’attende pas à devoir se boucher les oreilles en entendant hurler le vent sur les structures de la sonde. L’atmosphère martienne est 100 fois moins dense que la nôtre et les sons n’y seront pour nous que de doux murmures. Ils sont aussi plus graves que sur terre car la vitesse de propagation des ondes est inférieure sur la planète Rouge. Mais les spécialites prévoient que l’on pourra tout de même entendre le vent, le choc des poussières sur la sonde, le tonnerre des orages et, qui sait, le franchissement du mur du son par les météorites qui traversent parfois le ciel martien. On croise les doigts pour qu’il n’y ait pas de gros bruit quand la sonde touchera le sol…

Pour en savoir plus : Le micro martien


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur