Bientôt un moteur de recherche “Made in China”

CensureMobilitéRégulations

Le gouvernement chinois ambitionne de lancer son propre moteur de recherche dans le pays, grâce à l’alliance de deux entreprises d’Etat, China Mobile et Xinhua News, pour concurrencer Baidu et Google.

Xinhua News, la principale agence de presse en Chine, a annoncé avoir signé un accord avec China Mobile, le plus grand opérateur téléphonique du monde avec 554 millions d’abonnés et le premier sur le territoire chinois, afin de créer un nouveau moteur de recherche pour concurrencer Baidu et Google, deux sociétés privées.

Ces deux entreprises, propriétés de la Chine communiste, ambitionnent donc de reprendre le contrôle de l’Internet sur le sol chinois, grâce à ce nouveau moteur de recherche, qui ne devrait pas manquer de faire la part belle à la censure et au filtrage de contenus…

Ce nouveau moteur local veut donc s’imposer à la fois face à Baidu, qui avec 60,5% de part de marché, selon les statistiques StatCounter, est le premier moteur de recherche en Chine, et Google, avec ses 37,6% de part de marché, arrive en deuxième position.

Ce nouveau moteur de recherche sera donc un moyen efficace pour les autorités chinoises de reprendre la main sur le contrôle du Net dans le pays, alors que Google a montré, depuis janvier dernier, des velléités d’émancipation, en militant pendant de nombreuses semaines pour un moteur de recherche sans filtrage.

Malgré un récent renouvellement de sa licence d’exploitation dans le pays, Google reste dans doute dans la ligne de mire des autorités chinoises.

Xinhua News devrait fournir son contenu et son positionnement, en termes de média de référence, à ce nouveau moteur de recherche, tandis que China Mobile lui fera profiter de son immense fichier clients ainsi que de sa compétence sur les recherches effectuées depuis les terminaux mobiles.

Aucun nom ni aucune date de lancement concernant ce moteur “made in Chine” n’ont encore été annoncés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur