Bientôt un standard des mot-clés Internet

Cloud
Information - news

Un système de mot-clés Internet, capable de remplacer les adresses actuelles, est sur le point d’être adopté. Bien entendu, Microsoft est en bonne place et vient de prendre une participation conséquente dans Realnames, qui a inventé le concept.

Pour éviter d’avoir à taper de complexes adresses Web dans son butineur, une société américaine, Realnames, propose depuis plus de deux ans un système de mot-clés. Le but est de remplacer l’obscure URL (Uniform Resource Locator) “http://twingo.renault.fr/index.phtmloeid=” par un simple “Renault Twingo”. Pour ce faire, Realnames repose sur une base de données qui se charge de faire le lien entre ces URL et les mot-clés. Le système est gratuit pour les pages “perso” et payant pour les entreprises. Aussi prometteur soit-il, le système Realnames n’est que relativement peu utilisé. Pourtant, un grand nombre de moteurs, tel Altavista, propose d’effectuer une recherche dans la base Realnames avec les mot-clés que l’on a tapé. L’option est en général proposée en haut de la liste des premiers résultats de la requête. Et la version américaine d’Internet Explorer l’utilise également dans son système de recherche automatique. Mais ce qu’il manque à Realnames, c’est de devenir un vrai standard du Web, comme l’est le langage HTML par exemple. Et c’est peut-être pour bientôt. Tout d’abord, Realnames a rendu libre en octobre dernier le code source permettant d’intégrer son système à n’importe quelle application. De son côté, l’Engineering Task Force (IETF, un des groupes qui définit les standards du Réseau) a mis en place un groupe de travail chargé de définir un système standard de mot-clés Internet. Realnames en fait partie, ainsi que Microsoft, qui vient d’ailleurs de prendre une participation de 20 % dans la société. Si les délais annoncés sur le site de l’IETF sont tenus, le groupe de travail devrait avoir terminé sa tâche en avril prochain. Et l’on pourra peut-être dire adieu aux “http” et autres “www”. Pour en savoir plus : * Pour essayer le système Realnames* Le groupe de travail de l’IETF (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur