Big data : Axelle Lemaire et l’Académie des Technologies montent au créneau

Big dataCloudData-stockageJuridiqueLégislationRégulations
axelle-lemaire-numerique-technion-3
1 20

Invitée par l’association Technion France, Axelle Lemaire a évoque la stratégie du gouvernement sur l’économie de la donnée. A côté, l’Académie des Technologies publie un rapport sur l’impact big data.

Axelle Lemaire poursuit les débats autour de l’économie des données.

Hier soir, la secrétaire d’Etat au Numérique était invitée à la clôture d’un colloque scientifique annuel de Technion France, l’association des acteurs du numérique franco-israéliens.

Le thème retenu – « #Applying Big data – vers une économie de la donnée » – s’alignait sur le projet pour une République numérique qui sera examiné début 2016 à l’Assemblée nationale en procédure accéléré

L’occasion pour la représentante du gouvernement de rappeler les enjeux associés à ce texte de loi : « Préparer la France aux enjeux de l’économie de la donnée. »

Malgré une consultation publique inédite à dimension collaborative (les données collectées ont fait l’objet d’un hackathon dédié samedi au labo parisien de bio-hacking La Paillasse), le projet de loi a perdu un peu de sa substance au fur et à mesure de sa ré-écriture progressive jusqu’à son passage en Conseil des ministres.

Le tout accompagné d’un avis consultatif du Conseil d’Etat qui « déplore l’insuffisance de l’étude d’impact qui, sur plusieurs sujets, n’évalue pas les incidences des mesures prévues par le texte ».

Néanmoins, l’ambition d’Axelle Lemaire demeure forte : « Mon objectif est de placer la France en tête des nations qui produisent, réutilisent et développent des modèles économiques et des administrations fondés sur la donnée », a-t-elle déclaré devant les membres de l’association Technion France.

La formation big data : talon d’Achille en France

Dans cette effort de sensibilisation, l’Académie des Technologies apporte sa contribution sous la forme de la publication d’un rapport (disponible en téléchargement) : « Le Big Data : un enjeu majeur de compétitivité pour les entreprises françaises ».

En conclusion, elle considère que la France « manque cruellement d’ingénieurs disposant de compétences en big data et formés, en premier lieu, aux technologies de la programmation distribuée, de la manipulation de très grands volumes de données et de la programmation système avec des outils open source ».

L’Académie des Technologies recommande davantage de formations dédiées dans les grandes écoles (marketing, commerce, management) et des sessions d’apprentissage en ligne de type MOOC pour les entreprises et le grand public.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur