Bilan Noël e-Commerce : la barre des 10 milliards d’euros atteinte, selon la FEVAD

Marketing
e-commerce-physique-brick-mortar

Selon le Baromètre FEVAD, 40% des cyber-acheteurs déclarent avoir acheté une part plus importante de leurs cadeaux en ligne par rapport à 2012.

A quelques jours de sa conférence de presse annuelle (organisée le 30 janvier), la FEVAD dévoile les résultats du Baromètre* sur l’évolution des comportements et de la satisfaction des internautes concernant leurs achats de Noël.

Et les résultats sont apparemment bons avec un chiffre en vedette : les Français ont battu un nouveau record en dépensant plus de 10 milliards d’euros sur le Web à l’occasion des fêtes de fin d’année. De même, le nombre de Français ayant fait leurs achats de cadeaux de Noël sur Internet a sensiblement cru : près de 8 internautes sur 10 (72% exactement) ont cette fois déclaré avoir utilisé Internet pour préparer leurs achats de Noël.

Au global, l’année 2013 aura vu le nombre de cyber-consommateurs progresser tout au long de l’année, sachant qu’ils ont été 61% à faire leurs courses de Noël sur le Web contre 57% en 2012. Les 25-34 ans forment le gros des troupes avec 69% de cette classe d’âge pour qui l’achat sur la Toile est devenu un acte banal. Sans surprise, ce sont les catégories socioprofessionnelles dites supérieures qui se sont rendues les plus massivement sur les sites de e-commerce pour faire leurs cadeaux de Noël (73%).

S’agissant de la part des cadeaux de Noël achetés sur Internet, elle se trouve en hausse : 40% des acheteurs sur Internet déclarent ainsi avoir acheté une part plus importante de leurs cadeaux en ligne par rapport à l’année précédente.

Quels produits ont la côte sur Internet ? D’abord les produits culturels: 61% des “cyber-acheteurs” se sont ainsi tournés vers ce type de produits.

La deuxième catégorie la plus achetée est celle des jeux, jouets et consoles (48% des e-consommateurs ont choisi ce type de produits) à égalité avec les vêtements/maroquinerie, qui sont en nette progression par rapport à l’année précédente (48% vs 40% pour Noël 2012).

Dans le détail, les jeux et les jouets (hors jeux vidéo) restent les cadeaux les plus achetés sur Internet (39% vs 38% en 2012), devant les livres en légère décrue (37% vs 39% en 2012). D’autres catégories de produits ont rencontré le succès cette année. Il s’agit des voyages-séjours (20% vs 7% en 2012), de l’électroménager (20% vs 14%), des produits informatiques (19% vs 9%), des vêtements-chaussures de sport (19% vs 7%), de la téléphonie (15% vs 10%), du linge de maison-arts de la table (14% vs 7%) et du mobilier-décoration (12% vs 6%).

Tendances intéressantes : près de trois achats sur 10 (28% exactement) ont été effectués sur des sites donnant lieu à une livraison depuis un site étranger, et l’achat de produits neufs a un peu baissé puisque 13% des acheteurs (contre moins de 10 l’an passé) ont déclaré avoir acheté au moins un cadeau d’occasion, une proportion qui monte même à 19% parmi les 35-49 ans. La baisse ou au mieux la stagnation du pouvoir d’achat sont passés par là…

A Noël, les grandes tendances annuelles s’observent aussi…  

Période d’achats massifs, Noël a permis d’observer encore plus fortement les grandes tendances de comportements d’achats. Ainsi, le retrait en point relais ou en magasin a-t-il enregistré une forte augmentation, même si la livraison “normale” à domicile est toujours privilégiée par trois internautes sur quatre et plus spécifiquement par la classe d’âge 35- 49 ans (81% des acheteurs de 35 à 49 ans ont privilégié ce mode de délivrance des produits).

Rush de Noël oblige et pour éviter les mauvaises surprises, les internautes n’ont pas hésité à recourir massivement à une livraison rapide (ou express). 28% d’entre eux ont choisi un tel mode de livraison pour assurer leur livraison avant le 24 décembre au soir.

Mais le phénomène sans doute le plus visible bien qu’attendu est le boom de la livraison hors domicile. 59% des acheteurs disent avoir retiré une ou plusieurs commandes en point relais, contre 48% en 2012 ! Et cette croissance est encore plus spectaculaire en ce qui concerne le retrait en magasin (“Click and Collect”), 21% des acheteurs s’étant rendus en magasin afin de récupérer leurs commandes préalablement passées sur le site e-commerce de l’enseigne. C’est quasiment deux fois plus que l’an dernier (13%) !

Selon la FEVAD, cette tendance reflète aussi la mise en place réussies de stratégies multi-canal ou omni-canal par de nombreuses enseignes magasin (“Click and Mortar”).

Méthodologie Baromètre Fevad/CSA/Buzzpanel
Depuis 2003, le Baromètre Fevad/CSA/Buzzpanel mesure les achats de Noël sur la toile. L’enquête a été réalisée en ligne du 26 décembre 2013 au 2 janvier 2014 auprès d’un échantillon représentatif de 1 011 internautes français de 18-74 ans constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, CSP, Région, composition du foyer, achat en ligne).

(Crédit image: Shutterstock)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur