Billetterie en ligne : vente-privee a un ticket avec Weezevent

EntrepriseStart-up
weezevent-vente-privee

Pour monter en puissance à l’international sur le marché de la billetterie en ligne, le Dijonnais Weezevent ouvre son capital à vente-privee.

La prise de participation est stratégique pour vente-privee : le site marchand spécialisé dans le déstockage sur Internet monte en puissance sur la thématique de l’événementiel en entrant au capital de Weezevent.

Basée à Dijon avec une antenne au Canada et des bureaux en région parisienne, cette entreprise fondée par Pierre-Henri Deballon et Sébastien Tonglet exploite depuis 2008 une plate-forme de billetterie en ligne. Les exploitants de salles et les organisateurs d’événements – festivals, concerts, salons, foires, spectacles, expositions, matchs, etc. – peuvent accéder à des solutions leur permettant de promouvoir leurs produits… et de les distribuer (e-billetterie, inscription en ligne). L’offre est également utilisée pour des adhésions, voire des dons, ainsi que par les parcs d’attractions et lieux de loisirs.

Weezevent* revendique plus de 100 000 événements organisés via sa plate-forme d’e-billetterie et plus de 11,3 millions d’opérations enregistrées (tous formats de réservation confondus) auprès d’environ 30 000 clients, dont PriceMinister, l’ESSEC, HSBC et Optic 2000. Ces derniers peuvent créer des modules de vente personnalisés, puis les intégrer sur des sites Web ou sur des réseaux sociaux, ou encore les exploiter de façon autonome sous la forme d’un mini-site.

Outre la vente de billets, l’offre de Weezevent comprend le contrôle des accès (listing papier, scan des codes-barres) ainsi qu’un planificateur de campagnes d’invitation. Il est possible d’ajouter des tarifs (enfants, adultes, seniors, groupes…), de gérer les événements récurrents, d’ajouter des CGV, de proposer une interface multilingue et de créer des guichets pour la vente “le jour J”.

Weezevent prélève 0,99 euro pour chaque billet vendu dont le prix est inférieur à 40 euros TTC. Au-delà, ce sont 2,5 % qui sont prélevés pour chaque transaction, frais bancaires compris. Les internautes règlent par Carte Bleue, Visa ou American Express. Weezevent reverse les sommes aux organisateurs tous les 15 jours (les 1er et 16 du mois), par virement. Pour les solutions de vente “sur place”, le commissionnement s’élève à 0,20 euros HT du billet (+ 10 % pour les paiements par American Express).

Lauréat, en 2011, du Grand Prix de l’Innovation, Weezevent avait levé 1 million d’euros en janvier 2012 auprès de la société de gestion A Plus Finance – qui cède aujourd’hui sa place à vente-privee dans le capital de l’entreprise (nous sommes en attente d’un retour de vente-privee sur ce point). Quelques mois plus tard intervenait le rachat de Wooticket, un concurrent monté en 2010 par une équipe franco-allemande.

Fin 2014, Weezevent a officiellement succédé à Ymagis en tête du Technology Fast 500 de Deloitte, qui répertorie les sociétés IT les plus performantes en termes de croissance du chiffre d’affaires, à l’échelle de 20 pays en zone EMEA (Europe – Moyen-Orient – Afrique). Dans une contribution blog, l’équipe dirigeante explique avoir été sollicitée par une dizaine d’acteurs au cours des douze derniers mois pour des scénarios de rachat ou de fusion. Elle a finalement choisi vente-privee pour “pousser un cocorico avec une société Made-in France“.

A la suite de cette opération, Weezevent reste une structure et une marque indépendante. Ses tarifs n’évolueront pas jusqu’à nouvel ordre. L’arrivée de vente-privee au capital permettra d’ouvrir de nouveaux bureaux, d’accélérer les recrutements et d’appuyer la dimension internationale (23 millions de membres en Europe pour vente-privee).

Weezevent fait partie de la promotion 2014-2015 du Welcome City Lab, premier incubateur parisien dédié à l’innovation dans le tourisme urbain (1000 m² de locaux sont mis à disposition des jeunes pousses dans le VIe arrondissement de Paris).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les enseignes du high-tech en France ?

Crédit photo : Africa Studio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur