Bing.com : Microsoft réduit la rétention des données privées à six mois

Cloud

Microsoft modifie sa politique de conservation des données personnelles sur son moteur Bing.com, en prenant en compte les recommandations de l’UE.

Avec son moteur Bing.com, Microsoft compte se plier aux préconisations du comité européen Article 29 sur la protection des données personnelles.

La firme de Redmond a annoncé son intention de réduire à six mois la conservation des données privées des utilisateurs de l’outil de recherche en ligne.

Plus particulièrement, Microsoft s’engage à supprimer l’intégralité de l’adresse IP des internautes (lié à un compte Windows Live avec le nom et l’adresse de l’internaute) au bout de six mois contre 18 mois actuellement.

Dans une contribution sur un blog officiel de Microsoft, Peter Cullen, en charge de la stratégie des problématiques de vie privée au sein de Microsoft, a annoncé ce changement important en termes de rétention des données. “Nous avons pris en compte les besoins de business, le champs concurrentiel et notre dialogue permanent avec les associations de défense des consommateurs et des autorités de régulation notamment le groupe de travail Article 29″, explique-t-il.

Néanmoins, des nuances subsistent. Si l’adresse IP disparaît complètement au bout de six mois, des reliquats d’identification seront effacés à une échéance de 18 mois.

Microsoft précise qu’il s’agit d’éléments en lien avec l’exploitation des cookies (de-identified cookie ID) d’un côté et en lien avec les identifiants multi-sessions en cas de requêtes moteur sur Bing.com de l’autre.

Les modifications en matière de politique de rétentions des données seront mises en oeuvre “dans les douze à dix-huit mois”. Elles seront valables pour les internautes du monde entier et plus spécifiquement pour l’Europe à la pointe du sujet de la protection des données personnelles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur