Biotech : Therapixel révolutionne l’imagerie médicale sans contact

EntrepriseLevées de fondsStart-up
therapixel
2 11

Therapixel a levé 600 000 euros pour internationaliser sa solution Fluid, permettant aux chirurgiens d’accéder, par reconnaissance visuelle sans contact, aux images médicales de ses patients au bloc opératoire.

La start-up française Therapixel, spécialisée dans l’imagerie médicale sans contact, a réussi à lever 600 000 euros, grâce à la participation de business angels et de fonds d’investissement régionaux, comme PACA Investissement, Var Business Angels, Créazur, CPG et IT Translation.

Fin 2014, elle avait déjà bouclé un premier tour de table de pré-amorçage de 300 000 euros.

Fondé en 2013 par les ingénieurs Pierre Fillard et Olivier Clatz, Therapixel, basé à Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes), est une jeune pousse dédiée aux biotechnologies, issue de l’INRIA (Institut National de Recherche et en Automatique), qui a conçu un logiciel de reconnaissance visuelle sans contact permettant aux chirurgiens d’accéder, au bloc opératoire, par signes de la main, aux images médicales dont ils ont besoin lors de l’intervention sur un patient.

therapixel-Fluid
Therapixel : solution Fluid

Basé sur des algorithmes développés par Therapixel, ce dispositif d’imagerie médicale, baptisé Fluid, permet aux chirurgiens d’améliorer leur productivité en réduisant la présence d’intervenants porteurs d’informations essentielles pour l’efficacité de l’intervention.

Cette solution permet également de réduire les risques de contamination en minimisant les interactions tactiles en milieu stérile.

Depuis le lancement commercial de Fluid, début 2015, Therapixel a équipé de sa solution trois hôpitaux en France.

Cette levée de fonds offrira la possibilité à la start-up de se lancer sur le marché international des biotechnologies et d’étoffer son équipe de collaborateurs.

 

Crédit image : Sergey Nivens – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur