Le bitcoin dépasse les 1 400 dollars : une impulsion venue d’Asie

E-paiementMarketing
bitcoin-1400-dollars

Le bitcoin atteint des sommets dans la lignée de sa légalisation en tant que moyen de paiement au Japon et des initiatives d’encadrement prises par la Chine.

Baisse du cours de l’or et de l’argent, reconnaissance des crypto-monnaies comme moyens de paiement légaux au Japon, surveillance renforcée des plates-formes d’échange en Chine… Les experts sont partagés sur les leviers qui poussent bitcoin vers les sommets ; à plus de 1 400 dollars en l’occurrence.

Pour les principaux altcoins (autres devises virtuelles), la tendance est plutôt à la baisse, comme en témoigne le tableau de bord du site spécialisé Cryptocompare.

Du côté des spéculateurs, on estime de plus en plus probable que la barre des 2 000 dollars soit franchie avant la fin de l’année.

L’initiative prise par Bats pourrait porter cet élan. L’entreprise financière, qui gère un marché boursier alternatif, a signifié son intention de faire appel d’un décision de la Securities and Exchange Commission concernant l’homologation d’un fonds indiciel (ETF) « spécial bitcoin ».

Ayant considéré les enjeux de fraude et de cybersécurité, le gendarme des marchés boursiers aux États-Unis avait, le 10 mars dernier, rejeté la demande déposée dans ce sens par les frères jumeaux Cameron et Tyler Winklevoss, connus pour avoir investi dans Facebook à sa genèse en 2004 à l’université de Harvard.

Face au rejet de cette homologation qui aurait permis de mieux suivre de procéder à des achats/ventes de bitcoins sur le même plan que l’euro ou le dollar, le cours de la crypto-monnaie avait chuté.

Il en avait été de même en début d’année après la suspension, par les principales plates-formes d’échange chinoises, des dépôts et des retraits.

Cette mesure préventive avait été prise après une réunion avec la Banque centrale de Chine, laquelle avait fait part de sa volonté de sanctionner les plates-formes qui n’auraient pas mis en place de dispositifs efficaces de contrôle des utilisateurs, dans une optique de lutte contre le blanchiment.

Le cours du bitcoin était progressivement remonté, les analystes estimant que cette manœuvre renforcerait, à terme, l’écosystème.

Sur le marché japonais, l’impulsion a été donnée par l’entrée en vigueur, le 1er avril 2017, d’un amendement au Banking Act.

Bitcoin et les autres crypto-monnaies ont depuis lors un statut légal. Ils sont par là même soumis aux impôts sur les gains financiers. Quant aux plates-formes, elles doivent suivre des processus plus stricts d’identification des utilisateurs, sur le modèle de ce que la Chine a mis en place.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur