Le bitcoin fait son entrée chez Microsoft

CloudMobilitéOS mobilesPoste de travailSystèmes d'exploitation
microsoft-bitcoin

Microsoft accepte désormais le bitcoin sur plusieurs de ses services en ligne aux Etats-Unis. L’intégration de la crypto-monnaie n’est toutefois que partielle.

L’ajout, en début d’année, du bitcoin dans le convertisseur de devises du moteur de recherche Bing était-elle un signe avant-coureur ? Microsoft confirme aujourd’hui son intérêt pour la crypto-monnaie en l’intégrant officiellement comme moyen de paiement sur plusieurs services en ligne.

Le premier éditeur mondial s’engage là sur une voie déjà empruntée par plusieurs milliers d’organisations parmi lesquelles Google, Dell, reddit, Bloomberg, Expedia et la Fondation Wikimedia. Mais la transition sera progressive : dans l’état actuel, seuls les utilisateurs américains peuvent exploiter le bitcoin… et uniquement pour acheter certains types de contenus (applications, jeux, musique, vidéos) sur des plates-formes données comme la place de marché Xbox.

Les mouvements sont en outre plafonnés à 1000 dollars par jour et à 5000 dollars par compte ouvert. Il ne sera par ailleurs pas possible de procéder à des paiements en direct : les bitcoins seront automatiquement convertis en dollars grâce aux technologies de BitPay, plate-forme d’échange dédiée à la monnaie virtuelle.

Microsoft gère les paiements à partir de porte-monnaie électronique sur desktop, mais aussi sur smartphone via des QR codes. La firme prend aussi de nombreuses précautions vis-à-vis des utilisateurs intéressés : il existe une terminologie, des aspects – et des risques – propres  à Bitcoin. Tout particulièrement l’irréversibilité des transactions : pour être remboursé en cas d’erreur, il faudra contacter directement le service client.

Avec un chiffre d’affaires de 86,8 milliards de dollars sur son exercice fiscal 2014 et une valorisation boursière dépassant les 380 milliards de dollars, Microsoft s’inscrit comme un soutien de poids pour l’écosystème Bitcoin. D’autant plus que la multinationale semble accorder un rôle non négligeable aux “nouvelles formes de paiement” dans l’expérience client.

D’autres groupes américains accélèrent sur le dossier bitcoin. Certains se positionnent pour sortir de l’ornière. Illustration chez Square. Dans une situation financière inconfortable, l’entreprise spécialiste du paiement électronique a décidé de développer des systèmes de caisse acceptant bitcoin.

PayPal s’est également engouffré dans la brèche. Depuis fin septembre, les commerçants nord-américains peuvent accepter les paiements en bitcoins pour la vente de biens “dématérialisés”. Mais là aussi, les synergies restent minimales : il est par exemple impossible de conserver des bitcoins sur un compte PayPal comme on le ferait avec d’autres devises.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur les monnaies virtuelles ?

Crédit illustration : Natasa Adzic – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur