Le Bitcoin subit la fermeture de Silk Road, vente de drogue en ligne

Régulations
bitcoin-chute-des-cours-fermeture-silk-road

La fermeture de Silk Road, site de vente de drogue en ligne, par le FBI, a fait chuter la valeur du Bitcoin. Celle-ci a vite retrouvé un taux élevé, signe d’une certaine résistance à des chocs financiers.

Ce 4 octobre, le FBI a fait fermer Silk Road et provoqué dans le même temps une chute importante de la valeur du Bitcoin.

Ce site Internet était aussi appelé « l’Amazon de la drogue » et se voulait être un moyen propre d’accéder à tout un ensemble de stupéfiants directement sur Internet.

Les consommateurs pouvaient alors commander leurs produits sans côtoyer les milieux souvent plus violents et malfamés des dealers.

Un argument “marketing” mis en avant par Ross Ulbricht, fondateur su site Internet et désormais écroué aux États-Unis.

Pour réaliser des échanges illégaux, la monnaie utilisée était le Bitcoin.

Cette monnaie virtuelle, inventée en 2008, permet des échanges en peer-to-peer sans passage par quelque autorité que ce soit (banques, organismes de contrôle, etc.)

Ce système garantit ainsi l’anonymat des utilisateurs, qui peuvent ainsi réaliser des transactions parfois douteuses.

A la manière des darknets comme le réseau TOR (The Onion Router), cette monnaie est régulièrement assimilée à des activités illégales.

Pourtant, tout comme n’importe quelle devise réelle, elle dispose de son propre cours.

Celui-ci a chuté de 20% au moment de la cessation des activités de Silk Road. La plateforme de vente de drogues était l’un des services les plus importants utilisant le Bitcoin.

Cependant, en moins de deux jours, le cours de la monnaie virtuelle est reparti à la hausse, reprenant sa valeur unitaire de septembre dernier : 96 euros.

Pour Patrick Muck, avocat de la fondation Bitcoin, « les fluctuations d’une journée riche en événements ne permettent pas d’évaluer la valeur du système ».

Il souligne ainsi le comportement très similaire de cette monnaie virtuelle et d’une monnaie classique.

Des informations de nature à conforter le gouvernement des États-Unis dans sa volonté d’encadrer le Bitcoin ou d’autres pays comme la France et l’Allemagne qui ont légalisé son usage.

——Quiz——

Connaissez-vous bien les Anonymous ?

——————

Crédit image : Bitcoin foundation


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur