BitTorrent veut lancer une plate-forme de distribution de films en février 2007

Mobilité

La société américaine, qui s’appuie sur le protocole BitTorrent pour diffuser
des fichiers, renforce ses liens avec le monde de la télé et du cinéma.

Alors que nombre de plates-formes de téléchargement en P2P subissent les foudres de la RIAA (Recording Industry Association of America) et de la MPAA (Motion Picture Association of America), les deux associations de défense des intérêts des industries du disque et du cinéma, BitTorrent Inc poursuit ses développements en multipliant les partenariats avec les groupes audiovisuels. La société fondée par Bram Cohen a signé, mercredi 29 novembre 2006, des accords de distribution avec une dizaine de studios et réseaux audiovisuels comme la 20th Century Fox et MTV Networks.

L’accord se concrétisera avec le lancement d’une offre commerciale de diffusion programmée pour février 2007. X-Men The Last Stand, Ringu, Saw III, 13 Tzameti ou encore Mission: Impossible III figureront parmi les premiers titres de films cinématographiques disponibles aux côtés d’émissions de télévision comme Prison Break, South Park ou SpongeBob SquarePants pour ne citer que les plus connus de ce côté-ci de l’Atlantique. Les détails tarifaires de l’offre n’ont pas été dévoilés mais contenus payants et gratuits avec publicité pourraient être proposés à la vente comme en location.

40 % du trafic Internet

Pour mémoire, la société BitTorrent a été créée en mai 2005 autour du protocole éponyme (développé en 2001) qui permet de télécharger et partager des fichiers à partir de plusieurs sources en ligne. Ce qui permet de réduire les coûts de bande passante tout en optimisant la vitesse de téléchargement. Une technologie qui ne peut qu’intéresser les média audiovisuels dont les contenus sont lourds à diffuser sur Internet. Si la technologie a longtemps été associée au phénomène du piratage (et le reste encore), les accords signés aujourd’hui montre qu’elle prend tout son sens dans le cadre d’une exploitation commerciale.

La compagnie basée à San Francisco avait d’ailleurs signé des accords de non piratage avec les majors hollywoodiennes par l’intermédiaire de la MPAA en novembre 2005. L’accord implique notamment la suppression des contenus illégaux obtenus par l’intermédiaire du moteur de recherche lancé en mai 2005. En février 2006, BitTorrent Inc signe un accord technologique avec le câblo-opérateur britannique NTL pour distribuer des contenus vidéo. Auparavant en mai 2006, l’entreprise avait passé un accord d’exploitation de 200 titres audiovisuels avec le groupe Warner Bros. Home Entertainment.

Quel que soit l’avenir commercial de BitTorrent Inc, le protocole d’échange devrait poursuivre son adoption par les des groupes de média. BitTorrent annonce envisager la distribution de contenus musicaux et de jeux vidéo. Aujourd’hui, 40 % du trafic des données circulant sur Internet serait le fait des échanges BitTorrent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur