BlackBerry acquiert Encription : petits conseils en cybersécurité

EntrepriseFusions-acquisitionsSécuritéStart-up
blackberry-encription
7 37

Pour développer un pôle de conseil en cybersécurité, BlackBerry met la main sur une société britannique spécialiste en la matière : Encription.

Un temps pressenti pour passer dans le giron d’un Lenovo ou d’un Microsoft, BlackBerry a décidé de se redresser en solo.

La reconstruction de l’entreprise canadienne est marquée par de lourdes réductions d’effectifs, mais aussi par une réorientation vers le logiciel et les services*, avec plusieurs boussoles dont la sécurité mobile.

Plusieurs acquisitions réalisées ces derniers mois s’inscrivent dans cette stratégie. On mentionnera celles de Good Technology et d’AtHoc.

La liste vient de s’allonger avec Encription.

La quarantaine d’employés de cette société britannique de conseil en cybersécurité rejoindra les équipes de BlackBerry.

Elle sera plus précisément associée, au sein d’une nouvelle entité « Professional Cybersecurity Services », à cette quinzaine de hackers que l’entreprise canadienne sollicite aujourd’hui pour détecter des failles dans ses solutions logicielles.

L’expertise d’Encription sera mise à profit pour aider les organisations à renforcer la sécurité de leurs réseaux, qu’elles exploitent ou non des outils BlackBerry. Une étape supplémentaire dans une stratégie d’ouverture qui a déjà impliqué la prise en charge des terminaux iOS et Android sur le volet MDM (Mobile Device Management) ou encore le lancement commercial, fin 2015, d’un smartphone équipé de l’OS de Google (le PRIV).

Au-delà des smartphones et des tablettes, BlackBerry cible le secteur de l’automobile, où son environnement QNX est embarqué dans « 60 millions de véhicules ». Sans oublier l’Internet des objets.

Selon Gartner, le marché mondial du conseil en cybersécurité atteindra 23 milliards de dollars en 2019, contre 16,5 milliards en 2015.

* BlackBerry ne donne pas pour autant de signes d’un éventuel retrait du hardware. En témoignent les accords de fabrication signés en 2015 avec les Taïwanais Foxconn, Winstron Corporation et Compal Electronics.

Crédit photo : NOBUHIRO ASADA – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur